Societe

Mort du médecin de Paul Biya après son pilote et son conseiller

Mort du médecin de Paul Biya après son pilote et son conseiller

Selon les informations parvenues à notre rédaction, le médecin personnel du chef de l’État est décédé aux premières heures de ce 22 mai 2020.

Le médecin colonel Marius Etoundi n’est plus. Selon les sources, l’originaire de Konabeng dans l’arrondissement d’Okola, département de la Lékié, région du Centre s’est éteint très tôt ce 22 mai 2020 aux environs de 2 heures.

Lebleparle.com apprend également que le médecin en charge de l’homme du 6 novembre 1982 a rendu l’âme à l’hôpital central de Yaoundé et enterré quelques heures après.

Ce qui laisse croire à la thèse du décès des suites du coronavirus de l’homme qui s’est occupé de la santé du président de la République pendant des décennies.

Rappelons que Benoit Betam, commandant à bord de l’avion présidentiel a cassé sa pipe à Douala le 23 avril 2020 des suites d’un arrêt cardiaque,

Conservée pendant 16 ans, la version des faits du pilote de l’avion présidentiel avait été révélée après son départ.

« En résumé, peu après notre décollage, de Nsimalen, nous avons eu un problème technique. Il s’agissait en fait d’un problème de volets de bord d’attaque qui sont restés bloqués en position intermédiaire. Mon équipage, assisté par le médecin accompagnateur n’a pas réussi à résoudre dans un premier temps le problème. Il s’agissait en fait d’un moteur d’entraînement des volets qui était grippé. Par radio, j’ai pu joindre notre maintenance à Douala qui m’a confirmé avoir la pièce de rechange en magasin et pouvoir nous dépanner en 30 minutes. J’ai aussitôt informé notre passager VIP de la situation. Le choix étant de revenir sur Nsimalen, de continuer sur Paris avec la panne c’est-à-dire en volant très bas avec une vitesse très réduite, ou alors de venir à Douala pour un dépannage rapide. Je crois que sa décision de venir à Douala était la plus sage. Bien entendu après avoir mis en alerte les autorités locales. Mais seulement deux minutes avant l’atterrissage à Douala, nous avons réussi à débloquer les volets et nous avons mis le cap sur Paris que nous avons atteint après 5h45 minutes de vol sans aucun autre incident. Maintenant, qu’un pilote affirme qu’on peut effectuer un long vol avec une telle anomalie, et de surcroît avec un VIP à bord, c’est quand même surprenant »

Tikela Kemone, conseiller technique à la présidence de la république a aussi passé l’arme à gauche le 1er mai à Yaoundé des suites de maladie.