Societe

La pression pour la libération de Paul Chouta ne faiblit pas

La pression pour la libération de Paul Chouta ne faiblit pas

Le Comité pour la protection des journalistes appelle les autorités à le libérer immédiatement et sans condition.

Face à la propagation du Covid-19, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) appelle tous les gouvernements à libérer les journalistes détenus dans leurs prisons. Ils sont plus de 250 journalistes derrière les barreaux, nous apprend le CPJ.

Libération immédiatement et sans condition

Parmi les hommes de médias en prison, le web Journaliste Paul Chouta. Le Comité pour la protection des journalistes appelle les autorités à le libérer immédiatement et sans condition. C’est « désormais une question de vie ou de mort. Les journalistes emprisonnés n’ont aucun contrôle sur leur environnement, ne peuvent pas choisir de s’isoler et sont souvent privés des soins médicaux nécessaires ». Indique CPJ.

Emprisonné pour son engagement

La demande de libération de Paul Chouta sur la table d’Emmanuel Macron. Son nom figure sur la liste des 2533 personnes considérées comme des prisonniers politiques au Cameroun. «… nous sommes ce soir en mesure de vous confirmer que dans le dossier envoyé à Emmanuel Macron, (…) figure parmi les personnes à libérer au Cameroun le lanceur d’alerte et journaliste, Paul Chouta. Emprisonné pour des raisons liées à son engagement pour la liberté et les droits de l’homme ». Révèle le lanceur d’alertes Boris Bertold.

« Nous pouvons également vous confirmer que le nom de Martinez Zogo ne figure pas sur la liste des 2533 personnes considérés comme des prisonniers politiques au Cameroun ». Certifiait-il en début de mois de mars.

Paul Chouta est placé sous mandat de dépôt provisoire depuis un an à la prison de Kondengui. La raison : une affaire de diffamation suite à une plainte contre lui de Calixte Beyala. Le web Journaliste est accusé d’avoir posté une vidéo sur sa page facebook. Laquelle vidéo mettait en scène une altercation verbale entre Calixte Beyala et un homme, présenté comme l’amant de l’écrivaine.