Societe

Jean Dieu Momo : « Ils disent qu’on ne peut pas devenir ministre si on n’est pas homosexuel »

Jean Dieu Momo : « Ils disent qu’on ne peut pas devenir ministre si on n’est pas homosexuel »

Arrivé in extremis au gouvernement le 4 janvier 2019, Jean De Dieu Momo est sans doute, le ministre de Paul Biya le plus présent sur la toile.

Opposant il y a moins de 2 ans (fin 2017), le président du parti PADDEC s’est repenti à la veille de la présidentielle du 7 octobre 2019, en se ralliant au RDPC.

Durant la campagne présidentielle, l’avocat n’a cessé de faire son mea-culpa, indiquant qu’il était dans « l’erreur » et qu'il s'était "trompé".

Sur sa page Facebook où il reste très présent, le ministre délégué à la Justice a critiqué l’opposition à laquelle il appartenait.

« Cette opposition-là surfe sur des mensonges que j’ai éventrés. Par exemple ils disent là-bas et le peuple y croit qu’on ne peut pas devenir ministre si on n’est pas homosexuel !! Ou si on n’achète pas. Je suis la preuve vivante que tout cela est un pur mensonge », a-t-il lancé.

Ensuite, l’homme du droit révèle qu’« Au gouvernement siègent des hommes de toutes les conditions qui se sont distingués comme moi à un moment donné de la vie nationale par leur travail ou leur patriotisme ».

Selon Momo, « l’opposition n’a plus aucun argument sérieux contre le président Paul Biya et est obligée d’inventer toutes les fables pour faire adhérer quelques naïfs à sa cause ».

Il ne manque pas de dire son mécontentement face à cette opposition qui d’après lui « exagère ».

« Le moindre manquement comme un trou sur la chaussée ou un embouteillage dans la sortie Est de Douala ou une inondation dans quelque ville du Cameroun », regrette-t-il.