Societe

Enseignants et élèves interpellés à l’Ouest dans le cadre de la lutte contre le Covid-19

Enseignants et élèves interpellés à l’Ouest dans le cadre de la lutte contre le Covid-19

Alors que les pouvoirs publics ont décidé de fermer momentanément les écoles dans toute l’étendue du territoire national pour limiter la propagation du coronavirus, l’école privée Arche des Photons située à Bafoussam, capitale de la région de l’Ouest, a fait la sourde oreille à cette proposition gouvernementale. Son incrédulité a été heurtée à la rigueur de la loi, apprend-on du quotidien Mutations.

L’école privée Arche des Photons située à Bafoussam a été scellée le vendredi 3 avril 2020. Des élèves et des enseignants qui s’y trouvaient ont été mis aux arrêts par le Groupement de gendarmerie de la Région.

Selon le journal Mutations qui relate les faits, ils ont été arrêtés alors « qu’ils étaient en classe » en cette période de suspension provisoire des cours due à l’épidémie du coronavirus.

D’après nos confrères du quotidien Mutations, la promotrice de l’école primaire a entrepris de poursuivre les cours dans les classes d’examen afin « maintenir le niveau des candidats aux examens officiels », ceci en violation des règles établies.

Rappelons qu’au terme d’une réunion interministérielle tenue à Yaoundé le 17 mars 2020, le Premier ministre Joseph Dion Ngute avait servi un communiqué à l’opinion publique nationale, contenant 13 mesures du gouvernement pour la riposte au covid-19. Parmi les mesures édictées par le gouvernement, la fermeture des établissements publics, privés relevant des différents ordres d’enseignement, de la maternelle au supérieur.