Societe

Egypte: un journaliste meurt du coronavirus après sa sortie de prison

Egypte: un journaliste meurt du coronavirus après sa sortie de prison

Mohamed Mounir, journaliste égyptien ayant collaboré avec la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera est décédé lundi du coronavirus quelques jours après sa sortie de prison. L’annonce a été faite par sa fille via Facebook.

Remis en liberté le 2 juillet dernier, le journaliste Mohamed Mounir est passé de vie à trépas lundi 13 juillet à en croire une publication de sa fille Sarah Mounir sur les réseaux sociaux. Selon l’AFP, elle avait écrit le 7 juillet que son père avait été hospitalisé après avoir contracté la maladie Covid-19.

Mohamed Mounir souffrait de diabète, de tension artérielle élevée et de graves problèmes cardiaques, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), une ONG basée aux Etats-Unis qui citait des journalistes égyptiens. Il avait notamment été inculpé pour « appartenance à un groupe terroriste » et « diffusion de fausses nouvelles ».

Le Caire considère Al Jazeera comme un relais médiatique des Frères musulmans, groupe classé « terroriste ». En Egypte, plusieurs journalistes ont été arrêtés, temporairement pour certains, dont Haisam Mahgoub, Lina Attallah, Sameh Haneen et Shimaa Samy.

Depuis l’arrivée au pouvoir du président Abdel Fattah al-Sissi en 2014, une vague de répression s’est abattue sur les journalistes, les opposants et les militants égyptiens.