Societe

Cameroun/Native Baptist Church : la justice annule l'élection du nouveau directoire

Cameroun/Native Baptist Church : la justice annule l'élection du nouveau directoire

Pour se faire de nouveau élire, le pasteur Job Salomon Nsoga a fait concocter de nouveaux textes à sa taille.

Le verdict sur l’affaire qui oppose des fidèles de l’église Native Baptist Church of Cameroon (NBC) au Directoire dirigé par le pasteur Job Salomon Nsoga est tombé. Le juge du Tribunal de Grande Instance du Wouri-Douala invalide de fait la nouvelle équipe mise en place à Loum en janvier dernier. L’information est de nos confrères La voix de la Cité.

Violation des dispositions de l’article 48

A l’en croire, le tribunal  constate que la conférence générale convoquée par la NBC les 24 et 26 janvier 2019 viole les dispositions de l’article 48 du règlement intérieur. Sur ce, « déclare nulles les résolutions prises lors de cette conférence » et  « condamne la NBC aux dépens.»

Pour comprendre ce verdict, il faut se souvenir que le Directoire conduit par le Pasteur Job Salomon Nsoga est sous le coup de plusieurs plaintes. Premièrement en civil pour manipulation des textes de l’église pour son seul et unique avantage.  Et deuxièmement en pénal pour corruption, détournement des biens de l’église, gestion calamiteuse, etc.

Les dispositions légales

Pour se faire de nouveau élire, le pasteur Job Salomon Nsoga a fait concocter de nouveaux textes à sa taille. Enfreignant les dispositions légales telles que mentionnées dans la constitution et le règlement intérieur de la NBC.

Lors de cette messe statutaire, son équipe et lui-même ont écarté de la liste des personnes convoquées à ces assises. Tous les délégués des églises locales qui ne leur étaient pas favorables.  En outre, ils ont expressément oublié d’envoyer lesdits textes dans les différentes églises afin de recueillir les avis des fidèles. Pour ces raisons, ces textes sont donc déclarés nuls.

La conséquence de ce verdict est que toutes les résolutions prises à partir des travaux de la conférence générale de Garoua sont nulles. Idem pour l’élection d’un nouveau directoire de l’église qui a eu lieu à Loum en janvier 2020.