Societe

Cameroun/décès de Franklin Ndifor : son épouse soutient la thèse d'un empoisonnement

Cameroun/décès de Franklin Ndifor : son épouse soutient la thèse d'un empoisonnement

Selon un proche de la famille, l’évangéliste s’est plaint des maux de ventre quelques jours avant sa mort.

Franklin Ndifor est mort le samedi 16 mai à son domicile à Bonabéri suite au coronavirus, selon les sources médicales. Mais ses fidèles ainsi que son épouse Melvis Afanwi contestent le verdict du médecin légiste. Ils soutiennent la thèse d’un empoisonnement, nous apprend griote.Tv.

Mal de ventre

«Quand il est rentré du voyage de Yaoundé, je suis venu le saluer. Je lui ai dit que ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu, il m’a dit qu’il a mal au ventre. Il n’avait jamais eu mal au ventre», raconte un des voisins du défunt pasteur.

«On a signalé la situation à la délégation de la santé, les gens de Bonassama sont arrivés, après on a seulement vu la police arriver. Ils ont chassé la maman à côté de son mari, ils ont fait les choses sans savoir qu’un voisin à l’étage là-bas filmait. Bientôt on va tout savoir», ajoute l’homme. En pointant une maison située à quelques mètres du domicile du candidat à la présidentielle de 2018.

Des interrogations

En effet, dans le quartier, les voisins ne comprennent pas pourquoi après avoir désinfecté le domicile  du pasteur, les équipes médicales ont jeté les gants en plastique qu’elles portaient, aux alentours de la maison.  Pourtant diagnostiqué comme un atteint du Covid-19.

Melvis Afanwi l’épouse du pasteur est actuellement en retraite spirituelle. Selon les membres de Kingship International Ministries, quelle que soit la main cachée derrière l’empoisonnement de son mari, Dieu l’aura voulu.

Rappelons qu’après l’annonce du décès de Franklin Ndifor, sa maman s’est enfermée avec le corps dans sa chambre. Des séances de chants et prières dans la maison mortuaire ont lieu pour ramener à la vie le pasteur décédé.