Societe

Cameroun : L’urgence de la concentration sur l’avenir et sur le devenir du MRC

Cameroun : L’urgence de la concentration sur l’avenir et sur le devenir du MRC

La libération des militants et sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) au soir du Grand dialogue national initié par le président de la République est sans doute l’actualité politique la plus consommée au Cameroun.  

Le 5 octobre 2019 a marqué un moment capital vécu autant par des militants et des sympathisants de cette formation politique que par des journalistes nationaux et internationaux venus couvrir l’audience d’arrêt des poursuites judiciaires contre 102 clients.

Cette journée du 5 octobre 2019 est qualifiée d’historique dans le circuit de la vie du MRC, dont les membres ont sollicité, voire demandé la libération de leur leader et des alliés ayant participé, sans relâche, à la construction de leur capital de sympathie durant la période électorale d’octobre 2018. Cela fait donc un an que le scrutin présidentiel a eu lieu au Cameroun avec les soubresauts, les contingences et péripéties vécus. Au moment où le leader national du MRC, ses alliés politiques et des militants respirent l’air de la liberté, il est idoine de s’inspirer du paradigme de l’urgence de la pensée pour construire un nouveau processus de réalisation des objectifs, enjeux et défis pour l’avenir et le devenir du parti.