Societe

Cadavre d'une fillette chez un malien: un carnage évité de justesse à Douala

Cadavre d'une fillette chez un malien: un carnage évité de justesse à Douala
C’est sans doute un carnage qui a été évité de justesse à Douala. Des sources policières, nous apprenons qu’une vingtaine de machettes a été saisie chez des jeunes à Douala.

Selon les informations parvenues à CamerounWeb, ces jeunes s’apprêtaient à venger la fillette de 9 ans retrouvée morte dimanche dernier à Nkomondo dans la municipalité de Douala 2. Persuadé que la fillette avait été violée puis tuée par un blanchisseur d’origine malienne, ce groupe de jeune se serait mobilisé pour aller débusqué le présumé coupable qui aurait trouvé refuge au consulat du Mali à Douala.

Au lendemain de la découverte du corps, des riverains qui accusent le malien propriétaire de la blanchisserie où la dépouille a été retrouvée ont pillé les boutiques de ressortissants maliens au marché central de Douala. Ils ont été désarmés et dispersés par les forces de maintien de l'ordre.

Des jeunes ont également tenté d'incendier le consulat du Mali à Douala.