Societe

Bertoua : Interdiction de consommer dans les bars

Bertoua : Interdiction de consommer dans les bars

C’est une mesure du gouverneur Grégoire Mvongo, qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19

Les populations de la région de l’Est sont appelées à ne plus consommer sur place dans les débits de boissons. C’est la quintessence d’un arrêté signé le 31 Mars 2020 par le gouverneur Grégoire Mvongo. Cet arrêté entre dans le cadre de la batterie des mesures prises par les pouvoirs publics afin d’éviter la propagation de la pandémie dans la région de l’Est. Dans cet arrêté qui est entré en vigueur depuis le 1er Avril 2020 on peut lire dans son article 1er : « Dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19 , il est interdit , pour compter de la date de signature du présent arrêté , la consommation sur place des boissons alcooliques , des boissons hygiéniques , des boissons traditionnelles et des vins , dans les débits de boissons, établissement commerciaux et autres lieux aménagés à cet effet ». Cette décision du numéro un de la région du bois et des pierres précieuses est bien apprécié par les riverains qui en première lecture adhérent massivement à cette dernière :
« C’est une disposition qui entre dans les missions régaliennes de l’autorité, qui doit assurer la sécurité des personnes et des biens et si cela passe par cette disposition , pourquoi ne devons-nous pas la respecter encore qu’il s’agit de notre santé à tous.

Je crois qu’il faut saluer le courage du gouverneur » se félicite Boubayem Olivier. « Cette pandémie n’épargne personne, et le combat nécessite un sacrifice à tous les niveaux de la société. Les débits de boissons et tous autres lieux de consommation d’alcool sont des foyers par excellence où les risques de contamination de masse sont élevés, il est donc normal que les populations ne les fréquentent plus ; d’où toute l’importance de cet arrêté du gouverneur », soutient Jean Ebogo Émeraude. Mais les exploitants des débits de boissons crient à l’asphyxie et appellent à la clémence des pouvoirs publics pour bénéficier des moyens d’accompagnement afin de sauver leur activité :
« C’est une fermeture des buvettes qui ne dit pas son nom, combien de personnes viendront acheter et emporter leur bière ? Les recettes vont connaître une baisse drastique alors que certaines charges vont rester stables notamment les factures d’eau et d’électricité, le loyer etc…. comment allons-nous faire pour solder ces ardoises » s’interroge Gustave Njiké, propriétaire de débit de boissons.

Le commerçant précise néanmoins : « J’ai sans réfléchir réduit mon personnel pour éviter de me retrouver face à des situations qui vont me donner des insomnies en terme de salaire des uns et des autres ». Aucun cas de Covid-19 n’a été jusqu’à présent enregistré dans la région de l’Est ; mais les autorités administratives et sanitaires ne cessent de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre les populations de l’Est à l’abri de la folie meurtrière de cette pandémie qui n’épargne personne sur son passage. En plus des mesures barrières du gouvernement de la république, les postes d’éveil contre le Covid-19 ont été installés au niveau de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins à partir de la région du soleil levant ,vient maintenant s’ajouter cette interdiction de consommation sur place des boissons alcooliques , des boissons hygiéniques , des boissons traditionnelles et des vins dans les débits de boissons, établissement commerciaux et autres lieux aménagés à cet effet sur toute l’étendue de la région de l’Est.