Societe

Affaire de détournement à l'université de Douala : l'audience d'Oyono Dieudonné renvoyée au 5 mars 2020

Affaire de détournement à l'université de Douala : l'audience d'Oyono Dieudonné renvoyée au 5 mars 2020

Des malversations financières ont été relevées par le chef de mission de contrôle du ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire autour des sites annexes de Nkongsamba et de Yabassi. Celles-ci impliquent Oyono Dieudonné et d’autres accusés.

Lors de l’audience, un témoin du ministère public a été auditionné durant quatre heures d’horloge. Il sera questionné tour à tour par le Procureur général, les conseils du professeur et l’accusé Oyono lui-même.

En juillet 2015, un enseignant du nom d’Ekoudou a conduit une mission de contrôle à l’université de Douala aux fins d’investiguer et d’auditer la gestion des subventions octroyés à l’établissement pour les exercices 2013 et 2014. Les subventions portaient sur les investissements des sites annexes de l’université de Douala à Nkongsamba et à Yabassi. Des fonds octroyés par le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire qui s’élevaient à 805 millions de FCFA en 2013 et 156 millions de FCFA en 2014.

Selon le témoin, le taux d’exécution physique sur le site était presque nulle. Inversement, l’exécution financière était largement supérieure à l’exécution physique. Une descente au Trésor a permis au témoin de vérifier les faits. A propos des décaissements des fonds du Trésor, le témoin a déclaré que l’agent comptable de l’université est chargé de cette tâche via le contrôleur financier de l’institution.

Rappel des faits

Le Pr Oyono est accusé en Compagnie de ses quatre coaccusés de détournement présumé de biens publics et complicité de détournement présumé de biens publics à hauteur de 1.456 milliards de FCFA. Cette somme représente les subventions allouées à l’université de Douala par le ministère de l’Économie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire entre 2014-2016.

Le Pr Oyono a occupait les fonctions à l’université de Douala pendant 3 ans et 4 mois. Auparavant, il avait occupait celles de Coordonnateur du Programme National de Gouvernance. Il est placé sous mandat de dépôt provisoire depuis mars 2018 à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui. L’audience a été renvoyée au 4 mars prochain.