Societe

Adamaoua : Deux morts dans une grève de conducteurs de motos taxi à Ngaoundéré

Adamaoua : Deux morts dans une grève de conducteurs de motos taxi à Ngaoundéré

Selon nos sources sur place à Ngaoundéré, la grève de ce lundi 16 mars 2020, « fait suite au ras-le-bol que les conducteurs de motos taxi ont voulu exprimer à la suite des mesures instituées par les pouvoirs publics, celles réprimant leur circulation dans la ville après 20 heures, qui dure depuis plusieurs mois ». Un mouvement d’humeur qui a donné lieu à un violent affrontement avec les forces de maintien de l’ordre et s’est soldé par la disparition de deux conducteurs de motos taxi, nous a-t-on confié. 

Les heurts entre la Police et les motos taxi dans la ville de Ngaoundéré ont entrainé la mort de deux motos taximen. Informé de la situation, le Gouverneur de l’Adamaoua Kildadi Taguieke Boukar a effectué une descente sur les lieux pour s’enquérir de la situation. L’autorité administrative a accusé l’opposition notamment l’UNDP d’être à l’origine de la manœuvre, renseignent nos sources. 

Dans la foulée, les ressortissants de la région de l’Adamaoua jugent peu courtois les propos du N°1 de la région. Certains d’entre eux ont même souhaité le départ de ce dernier car pensent-ils, l’autorité « voudrait envenimer la situation qui est déjà tendue en accusant l’opposition d’être à la manœuvre ». 

Ce mardi, la vie a repris son cours normal dans la ville de Ngaoundéré, le calme est revenu, à en croire nos sources qui précisent également que le Gouverneur a appelé les grévistes à se retenir, il promet que leurs réclamations seront prises en compte à brève échéance. 

Innocent D H