Societe

Accident mortel d’un magistrat et toute sa famille à  Son collègue et promotionnaire de l’ENAM raconte le drame

Accident mortel d’un magistrat et toute sa famille à  Son collègue et promotionnaire de l’ENAM raconte le drame

Une famille a complètement été effacée de la surface de la terre  à la suite d’un accident de circulation survenue vendredi aux environs de 3h au lieudit vallée Nlongkak à Yaoundé.

Un camion fauche un véhicule privé et éteint cinq personnes, toutes membres d’une même famille. Un jeune magistrat de 34 ans, son  beau-père, sa femme enceinte et leur fils de 2 ans.

Ce que nous savons de l’accident

Un gros porteur immatriculé 858 ax  roulant sens Mbala 2 rond-point Nlongkak en pleine vitesse écrase une petite voiture de marque Toyota Yaris en provenance de Bastos. Le magistrat Alain Kamni Dingha, son beau-père Emmanuel Tandon et son garçon âgé de tout juste 2 ans rendrons l’âme sur le coup. L’épouse nommée Pélagie Nahbula, enceinte  décédera quelques heures plus tard à l’hôpital central de Yaoundé.

Les précisions d’un collègue d’Alain Kamni Dingha

Contacté par la rédaction de Lebledparle.com, un promotionnaire du défunt à l’École nationale d’Administration et de magistrature relate le déroulement de l’accident. Une version qu’il affirme tenir d’un de ses voisins qui se trouvait sur le lieu du drame.

«De ce j’ai pu entendre, le choc était très violent. Il y a un voisin qui rentrait d’un voyage au même moment. Il dit que le collègue sortait de Bastos avec sa petite famille et vous savez  que c’est l’heure des camions. Donc, le camion venait d’Emana. Au niveau du carrefour, il a amorce le carrefour feu vallée, le camion était à vive allure. Le camion l’a ramassé du côté de la sortie bastos et la voiture s’est retrouvée du côté inverse de route comme on l’a constaté», raconte un collègue et ancien camarade du feu sieur Dingha à Lebledparle.com sous couvert d’anonymat.

«Mon ami, mon voisin de banc durant les 2 ans et demi de formation. C'est lui qui me ramenait dans sa voiture jusqu'à Nlongkak». Indique Aude, une autre camarade du disparu non sans extériorisé la tristesse qui l’habite.

Alain Kamni Dinga n’exercera jamais le métier de magistrat qu’il a choisi. Diplômé de l’ENAM, l’homme de 34 ans était en cours d’intégration et attendait d’être affecté par l’État du Cameroun.

Newsletter :
Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Je m'inscris