Societe

4 milliards pour les travaux d'urgence de Douala

4 milliards pour les travaux d'urgence de Douala
La ministre de l'habitat et du développement urbain a été dépêchée sur place pour s’assurer de l'effectivité du lancement des travaux qui couvrent 20 voies et carrefours très fréquentés, pour un linéaire d'environ 19 km.

La délégation ministérielle a marqué un point sur plus de 17 chantiers de la ville de Douala. Conduite sur instructions du président de la République, par Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), l’équipe a dressé un état des lieux des travaux d’urgence récemment engagés dans la ville de Douala. Elle a aussi évalué le niveau d’avancement des travaux de voiries liées aux chantiers de la Coupe d’Afrique des nations 2021, du Championnat d’Afrique des nations de 2020, ainsi que ceux attribués dans le cadre du Plan d’urgence triennal (Planut) pour l’accélération de la croissance économique, phase ll. Concernés par ce round up, les cinq arrondissements continentaux du Département du Wouri.

D’un montant de 4 milliards de FCFA, le décaissement ordonné par le président de la République intervient dans un contexte où le réseau routier de la capitale économique connaît d’importantes dégradations. Les chantiers d’urgence ont en effet timidement démarré sur le terrain. Confiés aux entreprises locales, notamment Crcb-co et Bofas, le cahier de charges prévoit un entretien courant sur un total de 20 voies pour un linéaire d’environ 19 kilomètres. Egalement prévu, l’aménagement de plusieurs carrefours de la capitale économique. Le lieu-dit « Terminus Saint Michel », dans l’arrondissement de Douala 3e est totalement transformé grâce à ces fonds exceptionnels du chef de l’Etat. Tout comme l’artère allant de ce grand carrefour vers les quartiers Brazzaville et Tergal.

S’agissant de la construction et la réhabilitation des voiries urbaines relatif au CHAN et à la CAN, il est prévu, entre autres, la construction des voies sur 4,8 km, et d’un parking de 6 000 places sur 24 hectares. Actuellement en cours de réalisation, par les entreprises Comar et Yenigun, les travaux de revêtements de la chaussée sont déjà réalisés sur 2,5 km tandis que la construction des parkings en est déjà à 4 500 places. Le taux d’avancement des travaux se situe donc à 90%. La fin contractuelle des travaux est fixée au 15 février prochain.

Concernant le Planut, six entreprises sont en charge de concrétiser huit projets, afin de construire et de réhabiliter 30 kilomètres de route. Globalement, ces chantiers affichent un taux d’exécution de 75%. Lesdits travaux devraient s’achever en février 2020.

Ketcha Courtès refuse de prolonger les délais

La ministre de l’habitat et du développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès n’a finalement pas cédé aux désidératas des entreprises qui sollicitaient de nouvelles prorogations des délais dans l’exécution des chantiers d’urgence à Douala. « Nous allons étudier techniquement vos doléances et nous vous apporterons des réponses techniques », leur a-t-elle répondu. Le membre du gouvernement est en réalité agacé par les atermoiements des entreprises adjudicataires de plusieurs travaux de réhabilitation de la voirie urbaine de la principale ville économique du Cameroun.

Ces entreprises avaient déjà bénéficié d’une rallonge de délai après la dernière descente de terrain de la Minhdu les 2 et 3 août 2019. « Si je vous accorde encore un délai supplémentaire jusqu’en fin février, on ira de délais en délais sans finalement atteindre les objectifs assignés », a-t-elle rajouté. Célestine Ketcha Courtès a d’ailleurs prévenu qu’il n’y aura pas de réception technique ou provisoire si tout n’est pas bien fait sur les chantiers. Histoire de prendre à témoin les responsables d’entreprises, les missions de contrôle, les experts et cadres de différents ministères sectoriels, les représentants des populations, ainsi que les maîtres d’œuvres et d’ouvrages qui assistaient à la séance de travail.

Recommandations

La Minhdu s’offusquait particulièrement contre le concessionnaire Cameroon Water Utilities (Camwater) dont le réseau n’a pas encore été raccordé aux ménages de certains quartiers comme Nyalla, depuis la fin des travaux sur l’axe routier qui traverse le quartier. L’entreprise de distribution de l’eau potable est également indexée pour des difficultés de déplacement de son réseau dans les chantiers en exécution.

Plusieurs recommandations ont été formulées au terme de la concertation. On peut retenir que les différents acteurs impliqués doivent accélérer les travaux de revêtement des chaussées avant l’arrivée de la mission de la Confédération africaine de football (CAF), sensibiliser les populations pour la libération des trottoirs des carcasses de voitures et objets divers, relancer le concours de l’arrondissement le plus propre, intensifier les réunions entre la délégation du Minhdu et les missions de contrôle, réactiver les réunions de sensibilisation avec les chefs de quartiers et les populations, établir des chronogrammes précis de travaux, etc.

Les carrefours et routes à aménager

– Carrefour Scdp

– Entrée Bepanda-l’An 2000

– Bepanda Ma’alah-Boulangerie de la paix

– Carrefour Petit pays-Bocom Missile

– Santa lucia-Carrefour des immeubles

– Belavie Makepe

– Rhône Poulenc-Collège royal

– Boulangerie de la paix-Carrefour ambiance

– Bepanda Tonnerre-Carrefour Baho

– Tronçon PK 15-Marché PK 12

– Nyalla rail

– Carrefour lauréats-Fin goudron

– Bonamoussadi-Yoro Boss

– Rue du Père Eric de Rosny-

– Carrefour tonnerre-Peuple-Jonction

– Prolongement nord du boulevard de la République-Douala 5ème

– Prolongement du boulevard de l’indépendance

– Pont Bonabassem

– Carrefour Andem

– Boulevard de la Besseke

– Douala 3ème

– Total cité des palmiers

– Douala 2ème

– Carrefour camp Yabassi-Pharmacie du rail

– Route reliant le boulevard des Nations unies à la route de Japoma

– Rond-point Déido-Carrefour 3 boutiques

– Voies à aménager éventuellement (rues 2.735, 2.737, 2.739, 2.741)

– Camp Yabassi