Santé

toute la vérité sur la pandémie du coronavirus à l'Est du pays

toute la vérité sur la pandémie du coronavirus à l'Est du pays

Rendu au 9 avril 2020, la situation du Coronavirus est moins alarmante selon les autorités sanitaires locales. Un cas confirmés et quatre autres cas suspects sont pris en charge depuis quelques jours à l’Hôpital régional de Bertoua.

« Nous avons depuis la date du 8 avril 2020, un cas confirmé de la pandémie du COVID-19 dans notre formation sanitaire. Il s’agit en réalité d’un patient âgé de 29 ans en provenance de la ville de Douala. Nous l’avons reçu dans la structure le 5 avril, dernier dans l’après-midi parce qu’il présentait des symptômes de la maladie le classant comme cas suspect. Après les prélèvements, nous avons envoyé au Centre Pasteur de Yaoundé et ce n’est que hier 8 avril que nous avons obtenu le retour des résultats », renseigne le Directeur de l’Hôpital régional de Bertoua.

Dans la foulée, Mme Nguélé Meké Huguette indique que : « le patient est placé en isolement et pris en charge. Son état de santé stable et il se porte mieux qu’à son arrivée. Le personnel médico-sanitaire veille au bon grain parce que la prise en charge actuelle a consisté à traiter les symptômes de la maladie que le patient présentait au départ ».

Pour ce qui est de la situation des cas suspects, « à cette date, l’Hôpital régional de Bertoua compte dans ses locaux, quatre cas suspects à l’attente des résultats des examens effectués sur eux. Le 7 avril dernier, un passager à bord d’un bus de transport en commun en provenance de Yaoundé pour Bertoua est décédé en cours de route. Nous sommes toujours à l’attente des résultats des tests effectués sur la dépouille et le reste des occupants du véhicule a été placé en quarantaine », renseigne Huguette Nguélé Meké avant d’inviter les populations à plus de vigilance et à la prise conscience car le danger est là.

Quant aux dispositions prises par la première formation sanitaire de la région de l’Est, l’on apprend qu’un pavillon a été spécialement aménagé pour accueillir les patients suspects et confirmés au Coronavirus. Le centre de prise en charge régional est prêt sur le plan de la ressource humaine malgré la faiblesse du plateau technique qui trahit l’engouement et l’engagement des agents de santé, notamment pour la prise en charge des cas compliqués. Chacun d’eux dispose des équipements de protection individuelle. En ce moment, la vigilance est de mise et un dispositif de sécurité a été mis en place pour qu’aucun usager n’entre dans cette structure sans cache-nez.

Par ailleurs, il convient de noter que, le ministère de la Santé Publique a débloqué en urgence, une enveloppe spéciale pour la construction d’un bâtiment dédié à l’accueil des sujets souffrant du COVID-19. Il est situé juste en face de l’Hôpital régional de Bertoua. « Il s’agit d’un bâtiment d’une capacité d’accueil de plus de 20 chambres pour juguler la pandémie.

Depuis deux semaines déjà les ouvriers sont à pied d’œuvre et le rythme d’avancement des travaux est nettement acceptable malgré la période marquée par la saison des pluies. Au niveau de la morgue, des dispositions restrictives ont été prises afin qu’aucune levée de corps se déroule avec plus de 10 personnes.