Santé

Remède contre le Coronavirus: la chloroquine a guéri des contaminés en France

Remède contre le Coronavirus: la chloroquine a guéri des contaminés en France

Selon une clinique Marseillaise qui a fait un test encourageant. La chloroquine pourrait bien être le remède miracle contre le coronavirus.

Le succès, annoncé lundi 16 mars à Marseille, du traitement à la chloroquine – une molécule utilisée pour lutter contre le paludisme – de patients contaminés par le Covid-19 faut sensation depuis quelques jours. En effet;Didier Raoult, le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée infection de Marseille (Bouches-du-Rhône), a expliqué avoir mené un essai clinique durant lequel 25 personnes contaminées ont été traité avec de la chloroquine.

Et six jours après , il n’y avait plus que 25 % des patients ayant pris ce médicament qui avait toujours le virus dans le corps, soutient ce spécialiste.

Par ailleurs , il explique que 90 % de ceux qui n’avaient pas pris de chloroquine continuaient à être porteurs du Covid-19.Après cette annonce, le laboratoire Sanofi a proposé d’offrir des millions de plaquettes de Plaquenil (l’un des noms commerciaux de la chloroquine) pour continuer les tests.Et le gouvernement Français a promis d’étendre les essayent cliniques de ce médicament.

D’ailleurs même, plusieurs médias ont même rapporté que les pharmacies s’étaient retrouvées débordées par la demande de ce médicament ces deux derniers jours. Cependant, le gouvernement français appel à la prudence et les médecins soulignent qu’il fallait relativiser les résultats cliniques. « C’est une étude qui semble prometteuse, mais il faut vraiment faire attention avant de susciter des élans d’espoir avec un virus aussi nouveau que celui-ci pour lequel on ne dispose pas encore de beaucoup de données », souligne Sarah D’Alessandro, docteure en médecine moléculaire à l’université de Milan et spécialiste du paludisme qui a travaillé sur la chloroquine.

Pour info ce n’est pas la première fois que la chloroquine est mentionnée comme efficace contre le virus. En effet, une étude chinoise publiée le 9 mars a mis un coup de projecteur sur cette arme anti-paludisme dans le contexte de la pandémie actuelle.

Cependant les spécialistes soulignent que ce traitement présente aussi des risques d’empoisonnement, et peut être mortel s’il est mal dosé.