Santé

Protocole de soins de Mgr Kleda contre le Covid-19 - Face à l'afflux de malades, Mgr Paul Nyaga révèle: "Il y a plus de malades qu'on ose dire à la télévision"

Protocole de soins de Mgr Kleda contre le Covid-19 - Face à l'afflux de malades, Mgr Paul Nyaga révèle:

Le protocole de soins contre le coronavirus mis sur pied par Monseigneur Samuel Kleda suscite énormément d’espoirs. Alors que l’épidémie gagne du terrain au Cameroun, les populations ont de plus en plus recours au traitement de l’Archevêque de Douala.

Dans un message audio qui circule sur les réseaux sociaux, Monseigneur Paul Nyaga, curé de la paroisse de Nylon à Douala, fait des révélations. Le religieux y révèle que la maladie est en train d’atteindre des niveaux importants. D’après le curé de la paroisse Saint Paul de Nylon, des malades viennent de partout pour bénéficier des soins de Monseigneur Kleda.

L’afflux de malades

« Nous ne respirons plus parce que beaucoup de patients viennent ici au niveau de l’église, au niveau du presbytère parce qu’ils souffrent. Ils viennent même avec leurs résultats des hôpitaux où ils ont été consultés avec des tests déjà effectués mais sans médicaments », indique Monseigneur Paul Nyaga.

« Plusieurs patients se ruent vers l’église pour trouver guérison avec le produit de Mgr Kleda », dit Mgr Nyaga. Cela parce que n’ayant pas de moyens pour une prise en charge adéquate. L’ancien recteur de l’université catholique Saint-Jérôme de Douala indique que Monseigneur Kleda est aujourd’hui face à un afflux de malades. Et ils viennent de partout, notamment de Bafoussam et de Yaoundé.

Beaucoup plus de malades que ne le disent les chiffres officiels

Devant la forte demande, « les patients sont désormais orientés dans nos centres de santé que sont Notre dame de l’Amour de Logpom, Saint Albert de Bonaberi et Saint Paul de Nylon avec leurs tests pour que s’il y a des huiles, les médecins puissent les leur donner », indique Monseigneur Nyaga. Ce constat fait d’ailleurs dire au religieux que les malades dépassent les chiffres officiels. « C’est la preuve qu’il y a plus de malades qu’on ose dire à la télévision », dit-il.

Les risques de contaminations

Aujourd’hui sa crainte est qu’il y ait une multiplication des contaminations. Car, il constate que les malades du Covid-19 continuent de se promener. « Ces malades sont dans les familles et beaucoup ne le savent pas ou le savent et refusent de dire la vérité ».

Monseigneur Paul Nyaga déplore par ailleurs le très peu de moins dont disposent les structures médicales. Celles-ci, n’auraient ni chloroquine ni tests.

Selon les chiffres officiels, le Cameroun compte 1814 cas positifs au Covid-19. Le pays totalise 934 guéris. En outre, il y a 61 décès.