Santé

Propagation de la pandémie Covid-19 : un chef traditionnel pointé du doigt à Yaoundé

Propagation de la pandémie Covid-19 : un chef traditionnel pointé du doigt à Yaoundé

Un chef traditionnel accuse le gouvernement d’avoir causé la propagation de la Covid-19. En effet, sa Majesté Ateba Yene, chef traditionnel du secteur Mfoundassi dans l’arrondissement de Yaoundé 4, département du Mfoundi, région du Centre s’est prononcé sur la responsabilité du gouvernement dans la propagation du Coronavirus.

L’autorité traditionnelle a tout de même approuvé certaines des décisions hiérarchiques dont celle du gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Béa de suspendre les veillées funèbres et les rites mortuaires dans son territoire de commandement il y a un mois.

« Je vais vous dire tout de coup, c’est une très bonne décision parce que le corona est effectivement une pandémie et on n’a jamais vu une comme celle-là. Il y a eu la peste, il a eu la maladie du sommeil, mais le corona est en ce moment en train de faire des ravages dans notre pays. Moi je connais personnellement des gens qui en sont morts, j’ai des relations qui sont mortes de corona. Je ne peux pas dire leurs noms ici par respect aux familles. Le gouverneur a pris une bonne décision. Et dans la vie il faut savoir une chose c’est qu’un Etat doit savoir prendre des décisions même impopulaires, qui sont dures mais pour donner une direction au peuple, pour le bien du peuple. En ce qui concerne les veillées mortuaires, vous allez dire à quelqu’un de ne pas aller à une veillée mortuaire ? vous allez dire à quelqu’un de ne pas aller payer le respect et rendre un hommage au défunt ? C’est assez difficile… », a-t-il confié à notre confrère Jean François Ebodé Tabi.

Cependant en ce qui concerne la réouverture des bars et autres débits de boissons considérés comme l’un des  foyers de contamination de la Covid-19 depuis l’assouplissement des mesures barrières le 30 avril 2020, le chef du gouvernement pointe du doigt le gouvernent, il affirme : « Là, je crois quand même le gouvernement comme étant responsable de cela. On ne devait pas rouvrir les bars comme ça s’est fait. Je vous dis, sans être oiseau de mauvais augure, vous allez voir, la maladie va aller grandissante. Dans les bars, quand quelqu’un a bu une ou deux bières, vous ne pouvez pas amener les gens à respecter les mesures de distanciation. Je vais vous dire, ces jeunes hommes là, ils vont faire quoi au bar ? Je crois que vous avez-vous-mêmes chanter une chanson là-bas où on dit ‘’Coller la petite’’, pardonnez-moi de dire cela mais quand ils vont au bar c’est pour ça ».

Le garant de la culture a également invité les autorités à sanctionner à chaque fois que besoin. « Je crois qu’il faut mettre de l’ordre dans tout ça, on doit couper la poire en deux, dire qu’après 20h heures, les Camerounais doivent se reposer pour donner le meilleur d’eux-mêmes pour que en 2035, le Cameroun soit un pays émergent… payer les amendes, même si c’est 3000 FCFA…», confie le natif de Yaoundé qui ne cache pas ses regrets : « Je crois que c’est parce qu’il y a un travail d’éducation qui n’est pas respecté. Je crois que le gouvernement fait suffisamment pour éduquer. Il y a les spots publicitaires, le gouverneur est venu chez moi et Monsieur le sous-préfet, ils ont fait une tournée à Yaoundé 4, ils ont distribué les masques, les gens vous disent ‘’ça étouffe’’… », a-t-il confié.