Santé

Nandéké : présence d'un passager porteur du coronavirus dans un bus, voici ce qui s'est passé

Nandéké : présence d'un passager porteur du coronavirus dans un bus, voici ce qui s'est passé

Des passagers d’un bus de transport en commun en partance pour Maroua, dans la région de l’Extrême-Nord ont été stoppés dans ce village, situé à 5 Km de Meiganga. A l’origine la présence d’un passager porteur du coronavirus.

Il était 15 h lorsque le bus confort de l’agence de voyage Touristique Express parti de Douala dimanche soir a été stoppé dans la bourgade de Nandéké, dans l’arrondissement de Meiganga, département du Mbéré, région de l’Adamaoua. À l’origine un renseignement reçu par Kildadi Takiégué Boukar, le gouverneur de l’Adamaoua de la présence d’un voyageur suspect dans un bus à destination de Maroua, dans la région de l’ExtrêmeNord. Une chasse est organisée par les forces de maintien de l’ordre, les autorités administratives et sanitaires de la région sont alors à la recherche du bus. Localisé selon certaines informations, dans la région de l’Est aux premières heures de la journée du lundi 6 avril 2020, c’est à 15 heures que le préfet du Mbéré, en compagnie une équipe de veille et de sensibilisation contre le Covid 19 intercepte le bus en question avec 52 passagers dont le chauffeur et son convoyeur. Pris de panique, certains passagers vont éclater en sanglots. Ils vont être rassurés par l’équipe médicale déployée sur le terrain.

Dans la ville de Meiganga et au-delà la rumeur d’un bus transportant des passagers malades du coronavirus se répand. Sur place, les dispositions sont prises pour sécuriser les passagers. La police installe un périmètre de sécurité pour empêcher tout curieux de s’approcher du bus face à une immense foule de curieux. Au fil des heures la panique s’installe au sein des passagers. Une équipe médicale partie de Ngaoundéré arrive sur les lieux. Des tests avec thermo flash sont effectués sur les passagers ainsi que le supposé malade. Selon une source médicale, les tests thermo flash effectués indique quelques températures de plus qui sont à mettre selon le chef de district de santé de Meiganga à l’actif de la peur et la panique.

Nouhou Bello, le préfet du Mbéré instruit aux éléments des forces de maintien de l’ordre et une équipe médicale d’identifier les passagers et le cas suspect. Un homme d’environs 40 ans. Selon ce malade, il n’est pas atteint du Covid 19 mais souffrirait d’une pneumonie. « Je ne souffre pas du Covid. Vous avez été mal renseigné sur moi. Voici mon carnet. Il s’agit d’une fausse accusation » tente d’expliquer le malade suspect. Pour l’autorité administrative, il est question pour ce cas suspect et les autres passagers de repartir sur Yaoundé pour une mise en quarantaine. « J’exécute les ordres et mon patron. Il m’a demandé de renvoyer ce bus à Yaoundé avec les passagers. Vous serez escorter jusqu’à destination » explique Nouhou Bello, le préfet du Mbéré aux passagers du bus de Touristique Express. Certains passagers vont vouloir expliquer au préfet qu’ils doivent continuer leur voyage.

Peine perdue, car pour l’autorité administrative il s’agit de respecter les instructions de lutte contre le Covid 19, pour endiguer la propagation du virus. Entre pleurs et cris des enfants assis ou couchés à même le sol et dans les herbes sous le soleil, les passagers ont été enjoints de regagner leur siège et vers 17 heures le bus de Touristique Express va reprendre la route pour Yaoundé sous bonne escorte policière
Approché par le Jour, le gouverneur de l’Adamaoua explique que : « nous avons été saisis par les responsables de la police de l’Extrême-Nord qui nous ont fait savoir qu’une famille est venue dénoncer son fils qui aurait été contaminé au coronavirus. Nous avons remonté à partir de Touristique Express la position du bus. Il a été localisé à Nandeké. D’où la mobilisation du préfet de Mbéré et ses collaborateurs.

Je n’ai pas qualité à vous dire s’il y a des cas de malades dans ce bus. Ils sont renvoyés sur Yaoundé et nous attendons les résultats des tests sur chaque passager » a-t-il expliqué. Pour KildadiTakiégué Boukar, le gouverneur de l’Adamaoua, aucun passager n’a quitté le bus.
C’est hier mardi 7 avril 2020 aux environs de 5 heures du matin, que les passagers du bus appelé Coronavirus ont été convoyé à
l’hôtel Safari à Nsam où les 52 occupants ont été mis en quarantaine. Selon une source au ministère de la santé publique à Yaoundé, des tests ont été effectués sur les 52 occupants du bus. Le chauffeur parti de Douala pour Bertoua avec eux ainsi que certaines personnes rencontrées par ce dernier à Bertoua sont activement recherchées par l’équipe de veille et de prise en charge contre le Covid 19.