Santé

Lutte contre le Covid-19 : l'université de Maroua mobilise près de 145 millions de FCfa

Lutte contre le Covid-19 : l'université de Maroua mobilise près de 145 millions de FCfa

Un conseil d’administration extraordinaire a été tenu à cet effet.

Alors que le stress semble gagner l’ensemble de la grande famille éducative au Cameroun depuis l’annonce par le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, le 23 avril dernier de la reprise en présentiel des activités scolaires et académiques le 1er juin prochain, à l’université de Maroua, il règne un sentiment de sérénité voire d’une parfaite maîtrise de son destin.

A la vérité, les autorités universitaires n’ont en réalité jamais cessé de maintenir allumée la flamme des activités académiques et de recherche à travers les plates forrpes numériques. Ainsi, le double plan de riposte face à la propagation du coronavirus d’une part et d’autre part de la reprise à l’université de Maroua repose sur trois mots : anticipation, organisation et innovation.

Saris doute que l’expérience acquise dans l’organisation des évènements à caractère scientifique et socio-culturel comme les jeux Universitaires, dont la réussite a été totale, en est pour quelque chose. De manière schématique, afin de réussir de manière optimale cette reprise du 1er juin 2020, cette institution universitaire a déjà pris les devants en exécutant des actions dans des domaines ciblés.

Sur le plan stratégique et managérial, afin d’exécuter les activités dédiées au plan de riposte et de reprise, elles-mêmes adossées aux économies budgétaires réalisées, il a fallu organiser la tenue de la 7e session extraordinaire du conseil d’administration le 22 mai 2020, par consultation à domicile et pour laquelle, à l’unanimité, les membres se sont prononcés sur la proposition des réorientations budgétaires présentées par l’ordonnateur principal, à savoir, le professeur Idrissou Alioum, recteur de l’université de Maroua.

Ces réajustements budgétaires portent sur des ressources internes mobilisées et évaluées d’un montant de 144.382.449 FCFA. De plus, il a été mis en place un groupe de travail chargé de l’implémentation et du suivi du plan de riposte face au coronaviiBi3S’,et de reprise des activités à l’UMA. Aussi, s’agissant des mesures de prévention et médico-sanitaires, le communiqué n°2020/192/C/U Ma/VREPD-TIC/DAAC du 19 mai 2020 signé du recteur fixe-t-il les grandes lignes de cette reprise des activités académiques le 1er juin 2020 en mode présentiel dans tous les campus de l’université de Maroua.

Dans cette perspective, il a été acté : la mise à disposition des points de lavage d’eau notamment de 10 cubitainers de 1000 litres, 2000 litres et 3000 litres sur les sites de Ouro-Tchédé, Kongola-Djoulgouff-Kodek, lycée classique, Kaélé, «400 places»; l’exécution d’une première commande de 12.000 masques ainsi que celle relative à 500 gels hydro alcooliques et désinfectants ; l’acquisition de 40 Thermo Flash ; l’amorce de la désinfection des différents sites suivant un calendrier consacré ; l’instauration d’une «police sanitaire» à l’entrée des principaux campus à travers la mise à disposition des tentes entreposées aux entrées des campus où des équipes médico-sanitaires sont installées pour la prise de température et la distribution gratuite des prospectus. Dans le domaine de la logistique et du transport, le processus d’acquisition de l’ambulance a été lancé avec la mise à disposition du DA0.

En rapport avec les activités académiques, le réajustement du calendrier académique a été réalisé le 22 mai 2020 tout comme l’aménagement des emplois de temps en sachant que la stratégie repose sur la rotation par niveau dans l’occupation des campus (flexibilité requise dans la majorité des cas de figure) êh respect à la distanciation sociale ; des négociations sont en cours pour l’acquisition des vidéo-projecteurs ainsi que la bande passante.

Etant donné que l’U Ma s’est inscrite dans une logique du euniversity, il est prévu une évaluation quantitative et qualitative du e-lear-ning et du e-defence à l’UMa des mois d’avril et mai 2020 et l’organisation des séminaires de perfectionnement en évaluation en ligne pour les enseignants. La sécurité n’est pas en reste avec le renforcement des dispositifs existants notamment au Campus de Ouro-Tchédé avec l’installation projetée des grillages sur près d’un kilomètre dont l’objectif est d’aboutir à instaurer une entrée unique.

Il reste que le retour des étudiants d’origine étrangère notamment tchadienne dont le nombre est estimé à 7.000 apparaît comme une source d’inquiétude même si les autorités universitaires de Maroua ont déjà saisi les autorités régionales, habilitées à déployer le plan de riposte au niveau opérationnel. Il faut dire que depuis le début de la crise sanitaire, toutes les mesures édictées par le Gouvernement ont été scrupuleusement respectées à l’université de Maroua à commencer par le Top Management qui a instauré, par exemple, le télétravail, fortement apprécié. En rappel, l’UMA compte un effectif d’environ 30.000 étudiants, sept établissements, 630 personnels enseignants et 437 personnels d’appui auxquels.