Santé

Le Coronavirus se propage en Libye alors que la guerre bat son plein

Le Coronavirus se propage en Libye alors que la guerre bat son plein

Les cas de coronavirus en Libye sont passés à 10 et deux nouveaux patients ont été confirmés, ont annoncé mercredi des responsables.

Le test de 11 échantillons a révélé deux positifs pour COVID-19, a déclaré le National Anti-Disease Center sur Facebook. Le 24 mars, le premier cas de coronavirus a été enregistré dans ce pays ravagé par la guerre. Plus tard, les autorités libyennes ont interdit les déplacements entre les villes pour freiner la propagation du virus. L’ONU a appelé à une suspension des hostilités en Libye pour aider les efforts visant à endiguer l’épidémie de coronavirus.

Depuis l’éviction du défunt souverain Mouammar Kadhafi en 2011, deux sièges au pouvoir ont vu le jour en Libye: le chef de guerre Khalifa Haftar dans l’est de la Libye, soutenu par l’Égypte et les Émirats arabes unis, et le GNA à Tripoli, qui jouit d’une reconnaissance internationale et de l’ONU. Le gouvernement légitime de la Libye est attaqué par les forces de Haftar depuis avril 2019 et plus de 1000 personnes ont été tuées dans les violences. Les efforts internationaux pour faire respecter un cessez-le-feu se sont révélés infructueux en raison des violations persistantes des forces de Haftar.