Santé

L'armée offre des soins de santé gratuits aux populations de Buea

L'armée offre des soins de santé gratuits aux populations de Buea
La 21ème Brigade d'infanterie motorisée dont le siège est à Buea a apporté des soins de santé aux habitants du village d'Ishobi dans le département de la Manyu, région du Sud-Ouest. Pendant deux jours (16 et 17 août 2019), le service de santé de la Brigade a consulté 300 patients, leur a fourni des médicaments et des conseils sur la façon de gérer leur santé.

Le colonel Nsangou-Moun Abdel Nasser, médecin-chef de l'hôpital militaire de Mamfe, a souligné qu'il consultait les patients sur le paludisme, la typhoïde, le diabète et l'hypertension entre autres et leur fournissait des médicaments. Les médecins ont également effectué un dépistage volontaire du VIH. Tous les services médicaux dispensés et fournis dans le village d'Ishobi étaient gratuits et ceux qui ont besoin d'un suivi recevront encore gratuitement cette assistance à l'hôpital militaire de Mamfe.

Shetu Amadou, l'un des membres du personnel médical dans une approche interactive a conseillé les villageois sur l'hygiène individuelle et collective. Elle a également éduqué les villageois sur la méthode de purification de l'eau tout en décrivant les différentes étapes à suivre. Des comprimés de purification de l'eau leur ont été remis. Le colonel Eyenga Severin, commandant de la 21ème Brigade d'infanterie motorisée, a indiqué que l'exercice médical est destiné à renforcer les liens entre l'armée et la population.

En ce qui concerne les soins de santé, les militaires ont déclaré que leur objectif est de s'assurer que la population est en bonne santé afin qu'elle puisse facilement poursuivre ses activités quotidiennes. Que l'exercice médical de plein air est contenu dans un programme qui leur est donné par la hiérarchie. La 21e Brigade d'infanterie motorisée avait effectué le même exercice médical gratuit dans les départements du Kupe Muanenguba et de Fako et maintenant dans le département de la Manyu.

Le colonel Eyenga a déclaré que l'exercice médical gratuit se poursuivra dans d'autres parties de la région. L'un des anciens du village d'Ishobi, Ebai Nchamawu Joseph, qui a parlé au nom de sa communauté, a exprimé sa gratitude aux militaires pour leur aide. Selon lui, la gratuité des soins médicaux les a grandement aidés, en particulier les plus démunis dans leur village.

Il a lancé un appel au gouvernement, par l'intermédiaire du premier assistant de l'OSS pour Manyu, Emmanuel Banla Kisob, pour que le centre de santé d'Ishobi détruit par des hommes armés soit réhabilité et pleinement utilisé. L'exercice médical qui a eu lieu à l'école primaire publique d'Ishobi et au centre de santé d'Ishobi a réuni des patients des villages voisins.