Santé

Grève du personnel de santé: des morgues fermées jusqu'à nouvel ordre

Après l’évaluation de la première semaine de grève, le personnel de santé avise de l’entrée en vigueur de cette mesure dès le jeudi 20 février 2020

La semaine dernière, le personnel de santé a manifesté devant l’Hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé et au Centre hospitalier et universitaire (Chu) pour revendiquer leur prise en charge et la redistribution des quotes-parts. Après une semaine de mouvement d’humeur, les manifestants observent une semaine d’accalmie durant la période allant du 10 au 16 février 2020. « Elle sera réactivée à partir du 17 février, si rien n’est fait », prévient Sylvain Nga Onana, président du syndicat national des personnels/entreprises du secteur de la santé du Cameroun (Cap/Santé). Il informe également de ce que la grève se tiendra désormais les lundis, jeudis et vendredis avec un blocus des morgues dès jeudi.

En rappel, les revendications du personnel de santé des établissements hospitaliers publics portent sur 25 points.

La principale doléance est le non-respect du décret du 13 décembre 2016 fixant les modalités d’attributions des quotes-parts sur l’ensemble des prestations à titre onéreux aux personnels médicaux et paramédicaux exerçant dans les formations publiques. A cela, s’ajoutent le non-respect de l’arrêté du ministère de la Santé publique du 16 février 2017 fixant les modalités de prise en charge des soins et des frais médicaux des maladies non imputables au service des personnels des corps de la santé publique ; la pénurie des médicaments, des consommables, des kits d’hémodialyses dans les formations sanitaires (Fosa) ; la non mise à jour des plateaux techniques des Fosa ; le non reversement des cotisations sociales (Cnps) des contractuels des différents projets ( Sida – Paludisme – tuberculose). Il faut aussi noter le non règlement des arriérés issus de la convention collective des hôpitaux de 1ère catégorie ; la non application totale de ladite convention par les responsables des formations sanitaires de 1ère catégorie.