Santé

Crise du Covid-19 en France: « Nous nous préparons à un jeudi noir », alerte une réanimatrice et membre du Conseil scientifique

Crise du Covid-19 en France: « Nous nous préparons à un jeudi noir », alerte une réanimatrice et membre du Conseil scientifique

La France est-elle encore loin du pic ou va-t-elle connaître le pire dans les prochains jours ? Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat, membre du Conseil scientifique créé pour faire face à la crise du Covid-19, est convaincue, qu’hélas, seule la dernière question obtiendra une réponse à l’affirmatif. Elle va même plus loin, indiquant que dès jeudi, le nombre de personnes contaminées devrait augmenter.

Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat (Paris) se dit « désespérée ». Selon elle, le fort relâchement des français dans leurs déplacements, samedi 4 et dimanche 5 avril 2020, va engendrer une augmentation significative du nombre de personnes contaminées. Ce qui pourrait se ressentir dès jeudi 9 avril 2020 dans des hôpitaux franciliens déjà saturés, confie-t-elle à France info.

Ce mardi 7 avril 2020, Lila Bouadma fait de terribles prédictions sur le sort des hôpitaux français jeudi 9 avril 2020. Un fort relâchement des français dans leurs déplacements s’est fait ressentir, le weekend des samedi 4 et dimanche 5 avril 2020. Au point de risquer de contaminer des concitoyens, ou d’être contaminés eux-mêmes.

« Quand on a vu les gens dans la rue, on a compté les jours. Puisque le temps d’incubation est d’environ cinq jours, nous nous préparons à un jeudi [9 avril 2020] noir », annonce le membre du Conseil scientifique créé pour faire face à la crise du Covid-19.

« Il va probablement se passer ce qui s’est déjà passé dans nos services : des admissions nombreuses de patients alors que nous sommes pleins de patients qui sont atteints du Covid-19, que notre service est plein, que le ratio d’entrants et de sortants est toujours positif. […] Nous n’avons pas de traitement, donc il faut éviter de nouveaux patients », conseille-t-elle.

Un message qui a tout son sens en cette période

Le gouvernement est donc interpellé. L’exécutif français est appelé à « durcir » ses mesures de confinement. Un message fort, alors qu’a été annoncé, mardi 7 avril 2020, que les activités sportives seront désormais interdites à Paris, entre 10 h et 19 h, dès mercredi 8 avril 2020.

Pour la réanimatrice, l’obligation du port du masque dans les rues ne sert à rien tant que la distanciation n’est pas respectée. « Si vous êtes à distance d’un individu, vous n’attraperez pas le coronavirus. C’est ça qu’il faut dire. C’est pour ça que le confinement a été mis en place », a-t-elle rappelé.