Santé

Covid-19 : le prix des désinfectants et des masques flambe à Yaoundé

Covid-19 : le prix des désinfectants et des masques flambe à Yaoundé

Dans les pharmacies et dans les rues, ils sont passés de 100 à 500 FCfa et de 1000 FCfa à 2500 FCfa en moyenne.

Si l’épidémie de coronavirus désormais qualifiée de pandémie, fait de nombreux cas de contamination au Cameroun en ce moment Les mesures prises par le gouvernement changent les habitudes et font grimper en flèche certains achats dans les pharmacies et supermarchés de Yaoundé.

C’est le cas par exemple des masques et des désinfectants qui affichent des ventes records. La demande des désinfectants et autres masques se fait de plus en plus accrue occasionnant ainsi une explosion des prix. Les prix pratiqués par certaines pharmacies et supermarchés ont été revus à la hausse au mépris de la réglementation.

À la pharmacie du soleil à Yaoundé, les prix des gels désinfectants ont explosé. Lé pot de «gelomain» dont le prix de vente oscillait entre 1000 FCfa et 1500 Fcfa il y a quelques semaines encore a subi une augmentation.

«Je sors de la pharmacie du soleil acheter trois gels désinfectants de 120 ml. On me les a vendus à 8940 F C fa soit 2980 F Cfa l’échantillon. Habituellement, je l’ai acheté souvent à 1000 Fcfa. Les gens profitent de la situation du coronavirus pour augmenter les enchères. Ce n’est pas normal» s’indigne Souleymane Amadou, fonctionnaire.

Le constat est le même au supermarché Mahima à Warda. Les clients sont nombreux. Les rayons où sont affichés les prix de ces produits en nette explosion en cette période d’isolement. Ici, les prix sont fonction de la quantité du liquide. De fait, on retrouvé les pots de 125 millilitres, 500 millilitres et un litre de gel désinfectant «dettoi» qui coûte respectivement 1450, 5650 et 8950 Fcfa. «Je viens de temps en temps acheter ce gel ici pour ma maison.

Aujourd’hui à cause de la pandémie de coronavirus les prix ont presque doublé. Et puisque je n’ai pas assez d’argent maintenant je ne prendrai que deux pots de 500 millilitres comme à l’accoutumée, mais plutôt un seul», explique Hermine Tchakounté, ménagère.

Cette situation peu reluisante pour les consommateurs fait le bonheur des commerçants qui profitent de la situation pour faire des affaires en or au point qù le produit se fait désormais rare sur le marché. C’est le cas dans une pharmacie située au quartier Biyem-Assi. «Depuis la matinée nous avons vendu une trentaine de pots de gels, la demande est forte il ne reste plus que 15 pots dans le magasin alors que nous sommes encore à 10 heures du matin», confie fssimi, pharmacien.

En outre, il reconnaît que ses dernières semaines les clients raffolent ces produits et ils sont de plus en plus difficiles d’accès. «Depuis quelques jours, nous avons plusieurs clients qui viennent ici pour s’approvisionner en gels désinfectants, la demande est assez importante, nous vendons plusieurs cartons par jour et cela se fait ressentir sur nos gains en fin de journée» rapporte Julien Siem commerçants dans un supermarché de la ville.

Par ailleurs, les masques font également partie des produits très plébiscités en cette période particulière. Dans plusieurs pharmacies de Yadundé, on, trouve edes masques chirurgicaux jetables à un prix d’or. A la pharmacie Messa, les prix sont passés de 100 FCfa à 700 FCfa.

«J’ai déboursé 2 500 Fcfa pour obtenir cinq.masques, et pourtant auparavant on les obtenait au prix de 100 Fcfa» soutient Essornba. À la poste centrale, les vendeurs ambulants se sont eux aussi prêté à cette cadence, masques et autres désinfectants sont vendus comme des bouts de pain. Ici, le prix varie de 500 à 2000 FCfa en fonction de la qualité.

« Depuis l’affaire de coronavirus, les gens achètent beaucoup de masques, hier j’ai vendu’une vingtaine de masques avant 14h» confie Bello, vendeur ambulant. C’est dire que ce la propagation du coronavirus inquiète beaucoup les camerounais. Mais il convient de rappeler que le respect scrupuleux des règles d’hygiène est le moyen le plus fiable pour maintenir ce virus hors de portée.