Santé

Coronavirus: Deux médecins français veulent faire des tests en Afrique avec des propos offensants, Samuel Eto'o s'emporte !

Coronavirus: Deux médecins français veulent faire des tests en Afrique avec des propos offensants, Samuel Eto'o s'emporte !
En direct à La Chaîne Info, plus connu sous le sigle LCI, ce mercredi, deux professeurs français discutaient d’un éventuel test de vaccins de type BCG, à effectuer sur le continent africain. Ce qui n’a pas manqué de susciter la réaction d’africains du monde entier, dont l’ancien international camerounais Samuel Eto’o.
La proposition frise le racisme surtout lorsqu’on entend les propos du professeur Mira, Directeur de recherche à l’Inserm, s’adressant à son homologue le professeur Camille Locht. Ce mercredi, vers 15h55 en direct sur LCI, les deux médecins ont fait une annonce incroyable lors d’une émission sur la piste du vaccin BCG contre le coronavirus. Après échanges, les professeurs Mira et Locht sont tombés d’accord pour aller tester des vaccins… en Afrique.
« Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement. Un peu comme cela s’est fait d’ailleurs pour certaines études en Sida où chez les prostituées? On essaie des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et elles ne se protègent pas », a déclaré le second nommé.
Professeur Locht de donner son avis : « Vous avez raison, on est en train de réfléchir en parallèle à une étude en Afrique justement pour faire ce même type d’approche avec le Bcg contre la tuberculose. Un appel d’offre va sortir ». Et d’avancer : « Cela n’empêchera pas qu’on réfléchisse à une étude en Europe et en Australie ».

La réaction de Samuel Eto’o

Partagée en masse dans les réseaux sociaux, la vidéo a notamment été reprise par l’ancien joueur sénégalais Demba Bâ. « Bienvenue en occident , la où le blanc se croit tellement supérieur que racisme et débilité deviennent banalité. TIME TO RISE », lit-on dans le compte Twitter de celui qui a fait les beaux jours d’Hoffenheim (Allemagne) et de Newcastle (Angleterre).

Dans un retweet, Samuel Eto’o n’y est pas allé avec le dos de la cuillère. « Des fils de p**** », a-t-il simplement commenté. Une phrase courte, mais qui en dit long…