Santé

Coronavirus au le département du Haut-Nkam mis sous confinement

Coronavirus au le département du Haut-Nkam mis sous confinement

Cette mesure intervient suite à la découverte d’un foyer de contamination au Coronavirus à Bakou.

Le préfet du Haut-Nkam, Luc Ndongo, a signé un ensemble d’arrêtés mettant sous confinement le département du Haut-Nkam. Autrement dit, les habitants de ce département de rester chez eux «jusqu’à nouvel avis». Les sorties étant tolérées exclusivement pour «les cas d’extrême nécessité».

Foyer de contamination à Bakou

Ces mesures, explique Le Messager, interviennent suite à la découverte d’un foyer de contamination au Coronavirus à Bakou. C’est une localité située à quelques de kilomètres de la ville de Bafang, dans le département du Haut-Nkam.

Là-bas, des cas de contamination ont été découverts chez deux expatriés séjournant à l’orphelinat de Kentadja. Après exploitation des deux expatriés, une équipe médicale s’est rendue à Bakou. Elle y a détecté cinq autres cas dont quatre autres expatriés et un Camerounais. Des cas qui ont été transféré dans la ville de Bafoussam pour suivi.

Marché hebdomadaire suspendu

Outre le confinement, rapporte notre source, le préfet du Haut-Nkam a suspendu la tenue du marché hebdomadaire de Bakou. Il en est de même pour les autres marchés du département jusqu’à la maîtrise de l’épidémie.

Par ailleurs, Luc Ndongo a réitéré l’interdiction de consommer des boissons alcoolisées et gazeuses sur les lieux de vente habituels. Ainsi que les attroupements et regroupements sur l’ensemble du département. «Tout contrevenant sera poursuivi et sanctionné par les dispositions prévues par la réglementation en vigueur. Notamment l’article 260 du code pénal». A prévenu Luc Ndongo à travers les différents arrêtés.

L’article 260 du code pénal prévoit à tous ceux qui par leur conduite facilite la communication et la propagation d’une maladie contagieuse et dangereuse. Il s’agit des peines de prison allant de trois mois à trois ans de prison.