Politique

Un ancien maire affirme que le gouvernement va accepter la double nationalité

Un ancien maire affirme que le gouvernement va accepter la double nationalité

Au micro de nos confrères d’Abk radio ce 10 août 2020, l’ancien maire de Loum Louis Henri Ngantcha a affirmé que le gouvernement travaille sur la question de la double nationalité. 

C’est en sa qualité de président du Réseau des parlementaires sur la Diaspora et la coopération décentralisée et transfrontalière (Redcod), que Louis Henri Ngantcha est intervenu ce matin sur les ondes d’Abk radio. Il a été amenée à s’exprimer sur la diaspora camerounaise et les perspectives d’une participation de celle-ci au développement du Cameroun. Dans ses déclarations, l’ancien maire de Loum a laissé entendre que la double nationalité sera adoptée. « Je suis Camerounais et mon épouse est française, mes enfants français, je suis resté Camerounais. Le gouvernement travaille sur la double nationalité et ce sera accordé », a déclaré le président du Redcod.

Louis Henri Ngantcha a tenu à indiquer que le gouvernement travaille vraiment pour la diaspora. D’après le militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), c’est juste que ce travail n’est pas rendu public et il se retrouve dans plusieurs départements ministériels.

« Notre pays fait un travail pour la diaspora, même si ce n’est vraiment relayé et du coup, beaucoup de compatriotes de la diaspora ne sont pas informés des faits réels qui se passent au pays et les réseaux sociaux sur lesquels ils se penchent ne sont pas le reflet de la réalité…Notre diaspora est très compétente, il y a juste une incompréhension et des zones d’ombres car notre pays fait beaucoup pour la Diaspora mais ce n’est pas connu et vulgarisé…La réalité c’est que tout ce qui concerne la Diaspora est éparpillé dans plusieurs ministères comme aux ministères de la jeunesse, des relations extérieures, et bien d’autres. Il faut travailler à centraliser cela pour éviter les chevauchements. Nous travaillons à aider nos compatriotes de la Diaspora», a-t-il déclaré.