Politique

Souley Onohiolo : «pour un poste de Pan, Cavaye Djibril a défié tout le monde»

Souley Onohiolo : «pour un poste de Pan, Cavaye Djibril a défié tout le monde»

Le journaliste Souley Onohiolo affirme que Cavaye Yéguié en refusant de se soumettre à la mesure du confinement, a ouvert la voie à l’indiscipline.

Le président de l’Assemblée nationale (Pan) Cavaye Yéguié ne s’est pas mis en quarantaine à son retour de la France. Il s’est non seulement rendu à l’hémicycle pour la session ordinaire au cours de laquelle, l’élection du président de la chambre basse du parlement devait se produire. En plus de ne pas avoir respecté la mesure des 14 jours de confinement prescrite par les autorités, il a vu bon de convoquer une autre session ce 20 mars 2020. Ces agissements du Pan ne sont pas passés inaperçus. ils ont suscité la colère chez des camerounais qui se demandent si lesdites mesures ne concernent qu’une frange de la population. Le journaliste Souley Onohiolo fait partie de ces camerounais qui ne comprennent pas comment le Pan arrive à mettre les vies de ses concitoyens en danger.

«Incroyable.  Incroyable. Est-ce qu’on est vraiment sérieux. Ou simplement Maudit! Pour un poste de PAN qu’il occupe depuis 1992 soit 28 ans au perchoir pour 42 ans à l’hémicycle, le cavalier Cavaye Djibril a créé la déroute et défié tout le monde. Le PAN. 80 ans. Le chef d’une institution de grande notoriété comme l’Assemblée Nationale, a ouvert la voie de l’indiscipline», a écrit le journaliste en service au quotidien Le Messager.

Dans sa publication, Souley questionne aussi le silence des députés qui ont assisté sans rien dire sur la présence de Cavaye Yéguié à la cérémonie de remise des attributs. Le journaliste se demande donc si les autorités telles que le Pan ne se soumettent pas aux mesures prescrites pour lutter contre le coronavirus dans notre pays, doit-on blâmer le peuple qui ne le ferait pas.

«Les députés ont enfoncé la porte ouverte de cette indiscipline. Ils auraient pu s’indigner, se révolter de la présence de Djibril Cavaye à la session de remise des attributs aux Députés…Pas de PAN sans Djibril Cavaye. Au fait, on veut qu’il laisse ça à qui ? Le président Djibril Cavaye Y. a encore « tellement » et « beaucoup » trop à apporter au Cameroun, si bien que notre Assemblée nationale, sans Djibril Cavaye Y., ce serait UNE ERREUR. Que nous sommes des naïfs et stupides candides. Ce qui n’est pas le cas pour Djibril Cavaye Y. Le PAN a défié un collectif de psychiatres et médecins en Occident. Une fois au Cameroun, il n y a pas eu des gens en capacité de freiner ses ardeurs. Djibril Cavaye s’en fout. Le Parlement aussi. Que vaut à leurs yeux, une stupide « grippe de saison ?», a écrit Souley.