Politique

Sortie de crise au NOSO: Paul Kingue n'a pas loupé Paul Biya et ses proches

Sortie de crise au NOSO: Paul Kingue n'a pas loupé Paul Biya et ses proches
« Notre position au Mpcn sur la solution à la crise au NOSO n’a pas varié. Dès l’aube de cette crise, j’avais personnellement pris position sur un plateau tv pour exiger en son temps,une descente de Monsieur Biya au Nord-Ouest et Sud-Ouest.A cette époque, c’est-à-dire deux mois seulement après le déclenchement de la crise, une telle opportunité aurait permis d’éviter d’arriver à des extrêmes.

Entre temps les choses ont dramatiquement évolué, avec sur le carreau des milliers de morts et de déplacés et avec comme cerise sur le gâteau,une radicalisation et une multiplication des groupes armés dont on ne sait plus avec exactitude,les chefs.

Face au délitement de la situation,rien mais alors rien ne peut être entrepris au NOSO sans désescalade de part et d’autre.Or ici.il est de la responsabilité des gouvernants à redonner au Cameroun la paix dont elle a hérité d’Ahmadou Ahidjo et dont ils se sont tant vantés à un moment donné. L’histoire a pointé le doigt sur eux.

Ils doivent créer les conditions d’arrêt de la guerre, puisqu’on est en guerre. lls doivent dialoguer avec tous les groupes armés ou leurs chefs,sans posture d’orgueil,avec autour d’eux des hommes politiques et la société civile,pour sortir de cette crise.S’ils refusent de le faire,ils vont droit vers la destruction de leur propre régime.Le NOSO est une partie du Cameroun et le Régime de Yaoundé a plus que l’obligation de sauver ce qui semble ne plus être sous son contrôle.Le monde regarde nos dirigeants…

Ils doivent vite agir… Les milliards de projets ne peuvent rien changer ni au NOSO ni à l’EXTREME-NORD tant qu’il n’y a pas de paix. A quoi serviraient des milliards déversés sur des décombres humains et matériels? L’orgueil doit s’arrêter et la raison convoquée.

Je réitère ma disponibilité à rapprocher quelques leaders du NOSO du pouvoir en pour que définitivement,nous sortions de cette crise qui coûte trop chère,en hommes,en argent,en matériels,en image, et réputation etc.. J’espère que le Régime de Yaoundé va se résoudre enfin à descendre de son piédestal ».