Politique

Shanda Tonme: «la loi contre le tribalisme est une loi inutile»

Shanda Tonme: «la loi contre le tribalisme est une loi inutile»

Pour le Pr Shanda Tonme, la loi qui réprime le discours de haine et le tribalisme est absolument inutile.

Au cours d’une interview qu’il a récemment accordée au journal Le Messager, le Pr Shanda Tonme parle de la loi qui réprime le discours de haine et le tribalisme. Cette loi a été promulguée le 24 décembre 2019 par le Chef de l’Etat Paul Biya. Pour le président du Mpdr, cette loi n’a pas lieu d’être. Elle est inutile. Parce que le tribalisme c’est quelque chose qui existe dans la tête des gens. Pour lui, le tribalisme existe dans une sous culture de la haine et du sectarisme qui est entretenue et répandue par une élite sans patriotisme ni nationalisme.

«En réalité derrière la pandémie du tribalisme se trouve l’impossible expression et la difficile consécration d’une identité camerounaise. On dit qu’on va réprimer le tribalisme, mais il se manifeste dans tous les actes officiels et jusqu’aux lois comme le dit avec colère Benjamin Zeébazé à propos de cette loi sur la décentralisation qui compartimente et fragmente la citoyenneté camerounaise. Comment voulez-vous combattre le tribalisme quand le premier ministre signe ou le Chef de l’Etat signe des actes de nominations où l’on retrouve un seul village, une seule région, et parfois une seule famille ? C’est à ce niveau que tout commence et s’étale», déclare Shanda Tonme.

Le président du Mpdr affirme que le tribalisme est une maladie qui va disparaître avec le temps. Elle va disparaître «au fur et à mesure que les générations vont se renouveler et que le pays va effectivement se moderniser, sortir de l’obscurité et de la fainéantise». Rappelons que dans le texte qui lutte contre le tribalisme et le discours haineux, il est prévu en plus des sanctions d’emprisonnement, le paiement d’une amende comprise entre 300 000 Fcfa et trois millions de Fcfa, pour toute personne trouvée coupable de ce phénomène.