Politique

Pr Luc Sindjoun : «la manifestation n'est ni un mode de sélection des dirigeants, ni une voie démocratique d'accès au pouvoir »

Pr Luc Sindjoun : «la manifestation n'est ni un mode de sélection des dirigeants, ni une voie démocratique d'accès au pouvoir »

Le conseiller spécial de Paul Biya, président de la République, vient de publier une tribune dans les colonnes de Cameroon Tribune le quotidien gouvernementale.

Dans une lettre parue dans le quotidien Cameroon Tribune, le Pr Luc Sindjoun revient sur le boycott du double scrutin du 9 février dernier. Pour lui, le débat sur l’initiative de la tenue de ces rendez-vous électoraux est un « faux débat ». «La tenue desdites élections est conforme à la Constitution et au Code électoral. Le mandat des conseillers municipaux et des députés élus en 2013 avait déjà pris fin», explique d’entrée de jeu le conseiller du vieux lion.

Dans cette tribune il surfe également sur l’argument relatif aux imperfections sur le Code électoral, comme cause du boycott des élections. « La critique du code électoral est très souvent promue par les opposants jusqu’à ce qu’ils accèdent au pouvoir. A titre d’exemple, c’est sur la base du code électoral sénégalais qu’il avait maintes fois rejeté, que Abdoulaye Wade a été élu Président de la République contre le Président sortant, Abdou Diouf, en 2000», écrit Luc Sindjoun.

Rdpc

Au passage, l’homme de droit, rappelle que la manifestation est un mode d’expression démocratique. Néanmoins, elle n’est pas une source de légitimité. «La manifestation n’est, ni un mode de sélection des dirigeants, ni une voie démocratique d’accès au pouvoir. Seule l’élection confère à un individu, le droit de parler et d’agir au nom du peuple, du groupe qui l’a élu», argumente le membre titulaire du comité central du Rdpc.

«Tenter de manière directe ou indirecte de substituer la manifestation à l’élection, les manifestants aux électeurs, participe de la dynamique de changement anticonstitutionnel. C’est une remise en cause de la démocratie», conclut le théoricien du droit.