Politique

Paul Biya reçoit un émissaire de Sassou Nguesso

Paul Biya reçoit un émissaire de Sassou Nguesso
Au menu des discussions, les voies et moyens pour relever l'économie de la zone Cemac après le passage de la Covid 19.
Dans la publication qui annonce cette rencontre sur les réseaux sociaux, Paul Biya faiy savoir, "J'ai reçu ce jour l’Emissaire de S.E. Denis Sassou Nguesso, M. Gilbert Ondongo, Ministre d'État, Ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Portefeuille Public du Congo. Nos échanges ont porté sur l’impact de la COVID 19 sur l’économie de la CEMAC. " La délégation congolaise a remis au Président de la République les avis du Président Congolais Denis Sassou Nguesso sur les solutions du patronat de son pays mais aussi sa vision sur ce qui serait adéquat pour permettre à l'économie de la sous-région de sortir la tête de l'eau au terme de cette crise.
Sur l'état de lieu de l'économie dans la zone Cemac, l'Union des patronales d'Afrique centrale présage des perspectives économiques difficiles pour les pays de la sous-région à cause des effets néfastes de la pandémie de la Covid 19. La crise sanitaire liée au Coronavirus a impacté sérieusement l'outil de production. il nécessite des mesures fortes et efficaces pour éviter une récession économique aux conséquences imprévisibles, constate l'Union des Patronats d'Afrique Centrale (UNIPACE).
L'organisation patronale souligne que les mesures de restriction ont eu un impact négatif important sur l'essentiel des secteurs de production a exprimé ses inquiétudes sur l'avenir des économies de la sous région avec la menace forte qui pèse sur l'emploi.
Ceux qui vont payer le prix fort de cette crise, ce sont les PME, dont plus de 90%, selon des organisations patronales connaissent une régression de leurs activités, avec une forte menace sur l'emploi. Un contexte défavorable qui a d'ailleurs amené plusieurs entreprises à mettre certains de leurs personnels en congés techniques. L'essentiel des pays de la sous-région comme le Cameroun, s'appuient fortement sur les activités du secteur non fromel. Et les activités sont du tertiaire. Des commerçants, des revendeurs qui vivent au jour le jour et dont les revenus sont précaires. Un secteur qui occupe plus de 70% de la population active.
Les échanges entre Chefs d'Etat visent à mettre en place des actions concertées et coordonnées pour créer un bel effet de relance dans tous les pays de la zone Cemac. Rappelons que le Cameroun envisage de plus en plus la promotion de solutions endogènes de relance de l'activité économique. La Covid 19 offre la possibilité aux entreprises locales de gagner le marché de chaque territoire. Vu que les importations sont réduites du fait de la fermeture des frontières.
Stéphane NZESSEU