Politique

Palais d'Etoudi : Paul Biya « mort » signe les décrets

Palais d'Etoudi : Paul Biya « mort » signe les décrets

Tué par la rumeur depuis mercredi dernier, le président de la République a continué à assurer ses fonctions régaliennes en prenant d’importantes décisions qui concernent la vie de la nation.

J’ai appris avec tristesse le décès de monsieur Emmanuel Ndjoké Di bango, mon épouse et moi-même tenons en cette douloureuse circonstance, à adresser nos sincères condoléances à sa famille ainsi qu’à la communauté Sawa qu’il aimait particulièrement », écrivait Paul Biya sur sa page Facebook, le 24 mars dernier.

Le Lendemain, il nommait, Tanyitiku Enoacho Bayee et Ongolo Nyanguinda Lidwine respectivement aux postes de directeur général et directeur général adjoint de la National School of Local Administration (Nasla). Pendant que le président de la République prenait ces importantes décisions, les réseaux sociaux l’annonçaient mort. Tout est en effet parti d’une rumeur lancée sut Tweeter par un certain « Kamwa la Panthère » qui annonçait la mort du président camerounais.

«Paul Biya vient de nous quitter. RIP », pouvait-on lire ensuite sur le site de microblogging, le 25 mars autour de 13h 30 minutes. Quelques instants plus tard, la rumeur est reprise par un autre site qui, citant des sources proches de la famille, confirme la mort de Paul Biya.

C’est à partir de cet instant que la rumeur s’est répandue comme une trainée de poudre. Dans les réseaux sociaux et certains médias classiques la rumeur est reprise en boucle. Malgré le démenti du ministre de la communication porte-parole du gouvernement, la rumeur ne fait que s’intensifier.

Récupérations

La rumeur de la mort de Paul Biya a donné du grain à moudre à certains homme politique. Christian Penda Eko-ka, leader du mouvement Agir s’est dit confus entre les propos de celui qui a annoncé la mort de Paul Biya et ceux de René Emmanuel Sadi qui a apporté le démenti. Pour lui, « Paul Biya est un mort vivant ».

« L’un dit qu’il est mort, l’autre dit qu’il est en vie, et aucune preuve pour les départager. Par conséquent et jusqu’à preuve de contraire, H est mort vivant. Prenons notre destin en main » a-t-il lancé. Maurice Kamto du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun n’a pas loupé l’occasion d’assener un coup à son principal rival.

« Monsieur Paul Biya doit assumer par lui-même la fonction présidentielle, faute de quoi, le peuple sera en devoir de constater sa défaillance et d’en tirer toutes les conséquences. » Tançant le président de la République, il estime que ce celui-ci «affiche une indifférence déconcertante. En tous cas irresponsable et démontre au peuple

camerounais et au monde qu’il ne peut plus assumer dignement les responsabilités de président de la République ». Ainsi, « prenant le peuple et la communauté internationale à témoin de cette situation inadmissible, je l’engage sous 7 jours à compter de la publication de la présente communication à s’adresser aux Camerounais lui-même ». A défaut d’une sortie du président, Maurice Kamto indique qu’il appellera le peuple à tirer les conséquences de l’incapacité de Paul Biya à gouverner.