Politique

Municipales : Le Rdpc rempile à Douala 4ème

Municipales : Le Rdpc rempile à Douala 4ème

La liste conduite par le maire sortant Fréderic Amond Koum Elanguè a décroché 31 des 41 sièges.

l’issue du double scrutin des municipales et législatives 2020 tenu dimanche 09 février, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) conserve la mairie de Douala 4ème. La liste conduite par le maire sortant Fréderic Amond Koum Elanguè a récolté 9 293 suffrages valablement exprimés sur un total de 20 242 suffrages enregistrés. Le parti des flammes déjà à la tête de l’hôtel de ville avant le double scrutin conserve son poste avec 45,91% des voix qui lui octroient 31 sièges sur les 41 à pourvoir. Le Social Democratic Front (SDF) avec pour tête de liste André Djeudje, totalise 7 285 suffrages, soit 33,99 des voix. Le parti de la balance décroche 7 sièges. Le Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) de serge Espoir Matomba s’en tire avec trois sièges (2 921 suffrages pour 13,99%). L’Ufdc de Me Sylvain Mongang repart grand perdant de cette élection avec 0 siège.

Les résultats des municipales ont été rendus publics par la commission communale de supervision (Ccs) le 12 février 2020 devant la sous-préfecture de Douala 4ème. Pour les municipales à Douala 4ème, 103 245 électeurs étaient attendus dans 260 bureaux de vote repartis dans 41 centres de vote. Selon les chiffres de la commission, 20 961 votants ont été effectivement enregistrés pour 719 bulletins nuls. Soit un taux de participation de 20,30% et un taux d’abstention de 79,70%. Le maire sortant qui se réjouit de la victoire de son parti annonce des chantiers routiers à Bonabéri. «Vous devez imaginer la joie du président de la section Rdpc de Douala 4ème et tête de liste que je suis. Le Rdpc pour une première fois a rempilé pour une deuxième fois.

Je n’ai jamais rien promis d’extraordinaire aux populations parce que je les ai toujours dit dès mon premier mandat. Je vous avais dit que le problème de Douala 4eme ce sont les routes. On dit souvent que partout où la route passe le développement suit et il ne faut pas qu’on arrête le développement », a–t-il avancé à la suite de la proclamation officielle des résultats. Pour Moïse Tatou le secrétaire général de l’Union des forces démocratiques du Cameroun (Ufdc), malgré la défaite, l’heure est plutôt à la capitalisation des leçons apprises lors des municipales. « Nous ne sommes pas tellement déçus. Les élections sont un élan de cœur. C’était notre premier essai. Nous avons beaucoup appris. Nous avons tiré des leçons. L’Ufdc montrera prochainement de quoi il est capable à Douala 4ème », a indiqué Moïse Tatou.