Politique

Moussa Faki Mahamat de l'UA défend l'OMS contre les critiques de Donald Trump

Moussa Faki Mahamat de l'UA défend l'OMS contre les critiques de Donald Trump

Le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat a volé à la rescousse de l’organisation mondiale de santé accusée par Donald Trump d’être trop proche de la Chine.

Le diplomate tchadien à la tête de l’exécutif de l’UA a apporté son soutien aux dirigeants de l’OMS qui ont essuyé des critiques de la part du dirigeant américain. Sur tweeter, Moussa Faki a exprimé sa position. « Je suis surpris d’apprendre que le gouvernement américain mène campagne contre les dirigeants mondiaux de l’OMS« , a écrit M. Faki. Il a saisi l’occasion pour apporter son soutien indéfectible au directeur de l’organisation sise à Genève, l’éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Face à la situation difficile que traverse le monde, l’ancien ministre tchadien appelle la communauté internationale à unir les forces pour faire face au virus et éviter les règlements de comptes. « L’attention devrait rester sur le fait de combattre collectivement le Covid-19, en tant que communauté mondiale unie. Le temps de rendre des comptes viendra » plus tard, rappelle-t-il.

Donald Trump s’est montré un plus dur envers l’OMS, qu’il juge trop proche du régime communiste chinois et menace de suspendre la contribution de son pays à la l’organisation. « Je ne dis que pas que je vais le faire, mais nous allons examiner cette possibilité » avait-il déclaré. Depuis le début de l’épidémie, les deux premières puissances économiques mondiales ne convergent pas leurs voix.