Politique

Maximilienne Ngo Mbé : « j'ai un problème personnel avec le gouvernement »

Maximilienne Ngo Mbé : « j'ai un problème personnel avec le gouvernement »

La Directrice Exécutive du REDHAC a été l’un des invités sur ABK Radio dans la matinale ABK Matin du mercredi 19 février 2020.

Les menaces du gouvernement ?

La militante avoue subir des menaces ainsi que Me Alice Nkom de la part du gouvernement du Cameroun. « Me Alice NKOM et moi recevons constamment des menaces de la part de membres du gouvernement », a déclaré Maximilienne Ngo Mbé sur ABK Radio.

Le problème personnel de Max Ngo Mbé avec le gouvernement

Elle fait la révélation selon laquelle ses enfants ont été violentés par les militaires. « Oui, j'ai un problème personnel avec le gouvernement. En 2013, mes enfants se sont faits violenter par des militaires. Ils ont sexuellement abusé de ma fille, en la confondant avec ma nièce. C'est la raison pour laquelle je me suis séparée de mes enfants pour continuer le combat », révèle Maximilienne Ngo Mbe.

Conférence de presse au REDHAC de lundi

L’organisme des droits de l’homme a fait le point sur les dernières élections et le massacre de Ngarbuh du vendredi 14 février 2020 au cours d’une conférence de presse donnée par Philipe Nanga, Max Ngo Mbé et Me Alice Nkom.

La déclaration de Philipe Nanga

Il se dit choqué par la situation au NOSO. « C'est choquant de savoir qu'un gouvernement peut se réjouir de multiplier des massacres sur des civils y compris sur les femmes et les enfants. C'est vraiment malheureux. Nous sommes choqués par la Maladresse dans le communiqué des services armés qui minimisent ce qui s'est passé dans le Nord-Ouest », a déclaré le Coordonnateur de l’ONG " Un Monde À venir".

La position du REDHAC sur la crise anglophone

 « Au REDHAC Nous exigeons la Mise en en place d'une commission mixte indépendante, composée de la société civile et des organisations internationales, pour mener un processus de réconciliation véritable et durable entre les camerounais. Nous exigeons que cette commission soit mise en place et aucune enquête soit menée. Et si ce n'est pas fait, nous procéderons par d'autres moyens et ne venez pas nous dire après que nous vendons le pays à l'étranger. », Maximiliene Ngo Mbé ; Directrice Exécutive du REDHAC.

Newsletter :
Déjà plus de 5000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Le Bled Parle à ne pas manquer !

Je m'inscris