Politique

longtemps grand financier du Rdpc, voici comment Biya a trahi Victor Fotso en mettant son fils en prison

longtemps grand financier du Rdpc, voici comment Biya a trahi Victor Fotso en mettant son fils en prison

Fils ambitieux et décomplexé, Victor Fotso offre les clés de son empire à Yves Michel Fotso, ceci, après avoir confié à son ami et bras droit Jacques Lacombe, le soin de l’initier aux vicissitudes du monde de l’entreprise.

Très jeune, Yves Michel Fotso voit grand et loin. Il veut sortir de l’industrie pour se lancer dans le monde de la finance. En 1994, il crée un groupe bancaire, la Commercial Bank. Il conquit très vite la sous-région Afrique centrale. Une action qui donne du boum au cœur du vieil industriel. La route est tout tracée, l’ancien de Bandjoun peut prendre sa retraite.

En juin 2000, Yves-Michel est nommé à la tête de la Cameroon Airlines. Victor Fotso pris de court n’en revient pas. Il a beau être un très bon ami du vieux lion, il a aussi beau longtemps financer le Rdcp parti au pouvoir, il n’a pas été prévenu. Dans la famille Fotso, ce n’est pas la sérénité des braves. Il est courant chez les bamilékés, que l’on ne désigne pas son successeur de son vivant.

Camair

Ses frères et sœurs le soupçonne de manipuler le patriarche pour mieux s’approprier son patrimoine estimé en 2008 à  450 milliards de FCFA. Malheureusement, il est limogé  à la direction générale de la Camair en 2003. Son nom apparait aussi dans la fameuse affaire Albatros. Il s’agit d’un scandale de corruption lié à l’achat avorté d’un avion présidentiel.

Sa proximité avec Marafa Hamidou Yaya que les journaux présentent comme le successeur de Paul Biya embarrasse  son père. Les rumeurs circulent sur son arrestation. Victor Fotso très inquiet appelle, le locataire d’Etoudi. Il lui donne alors l’assurance, que si Yves Michel n’a rien à se reprocher il ne lui arrivera rien. Biya ne tient pas parole. Yaoundé accuse le fils ainé de la famille Fotso de détournement de la fortune publique. Il est arrêté à son domicile de Douala, le 1er décembre 2010.

Maroc

Touché, Victor Fotso prend la route pour Yaoundé, direction la prison. A Bandjoun où, le milliardaire a offert une mairie à la ville et un Institut de technologie, les commentaires vont dans tous les sens.  « Le président est son meilleur ami, mais celui-ci a mis son fils en prison », clament les habitants de la ville. Par ailleurs, Victor Fotso fut effondré d’apprendre l’aggravation du cancer dont souffrait Yves-Michel. Il plaide sa cause auprès de Paul Biya, et il obtient son évacuation vers le Maroc en 2019.