Politique

Législatives partielles dans le NoSo : "des dispositions seront prises pour éviter la propagation du Covid-19"

Législatives partielles dans le NoSo :

Erik Essousse, le directeur général des Elections s’est exprimé sur les dispositions à prendre pour éviter les attroupements dans les centres de vote.

Selon Cameroon Tribune qui a interviewé Erik Essousse, suite à l’annulation du scrutin du 9 février 2020 dans 11 circonscriptions des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, six formations politiques ayant fait acte de candidature, ont gagné le droit de revenir dans les «starting block» pour se disputer 13 sièges de députés. Lesdites législatives partielles auront lieu le dimanche 22 mars 2020, ce malgré le spectre du Coronavirus qui continue d’étendre dangereusement son ombre sur le territoire national.

Concernant le Covid-19, ce dernier à rassurer les électeurs des régions sus-évoquées, sur les dispositions envisagées pour leur éviter une éventuelle contamination au Covid-19 le jour de l’élection. Selon le patron d’ELECAM, des mesures vont être prises pour éviter les attroupements dans les centres de vote appelés à accueillir les électeurs.

Il a également révélé que «le matériel destiné à cette élection partielle se trouve désormais dans la plupart des démembrements territoriaux concernés ». Et à la presse écrite d’ajouter, qu’il est venu s’ajouter à celui disponible et qui a servi lors du double scrutin législatif et municipal du 09 février 2020.