Politique

'Le RDPC est devenu un vaste réseau mafieux, Nkuété ne contrôle plus rien'

'Le RDPC est devenu un vaste réseau mafieux, Nkuété ne contrôle plus rien'
Le Comité central va très bientôt rendre public les listes des personnes qui auront la charge de gérer les campagnes des prochaines élections et municipales.

Après la phase des investitures, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) est plongé dans les préparatifs de la période électorale des législatives et municipales de 2020. Il s’agit pour le parti au pouvoir de désigner des personnes qui auront la charge de conduire les campagnes électorales. Et de nos sources bien informées, on apprend que des ministres de la République se battent pour être choisis pour cette tâche.

D’après nos sources susmentionnées, la bataille sera très rude. La raison étant que le choix ne se fera pas sur le critère du militantisme, sous-tendu par les états de service à l’égard du parti et par la durée au sein du Rdpc. Comme cela a été le cas durant la phase des investitures, des indiscrétions font état d’un vaste réseau de corruption qui se mettrait en place.

«Certains Ministres ne ménagent aucun effort pour payer rubis sur ongles leurs désignations comme responsables. Le comité central du Rpdc est devenu un vaste réseau mafieux. C’est une grande cour avec plusieurs basses-cours, le Secrétaire Général Jean Nkuété ne tient plus le gouvernail avec fermeté. Tout y passe. À preuve il a donné un blanc-seing à Ngalle Bibehe malgré toutes les plaintes des responsables politiques de toutes les communes de la Région du Littoral», affirme l’une de nos sources.