Politique

Laurent ESSO vire Isidore ANGOULA, le régisseur de la prison principale de Kondengui

Laurent ESSO vire Isidore ANGOULA, le régisseur de la prison principale de Kondengui

La prison principale a un nouveau régisseur depuis ce mercredi soir. Le précédent a été mis à la porte 7 mois seulement après sa nomination au poste. Une décision qui a tout l’air d’une sanction.

La prison principale est celle qui est en face de la prison centrale de Kondengui. Et c’est la prison centrale qui est la plus célèbre et la plus peuplée. La prison principale de Kondengui quant à elle garde en son sein de grand terroriste et des prisonniers délicats. C’est ainsi qu’on y retrouve aujourd’hui l’essentiel des prisonniers faits pendant la crise contre BOKO HARAM dans le septentrion. C’est également dans cette pison que sont incarcérés les leaders de la crise anglophone, notamment Sisiku Ayuk Tabe et les autres. C’est aussi dans cette prison de haute sécurité qu’est curieusement enfermée le journaliste Paul CHOUTA qui n’est ni un terroriste, ni un bandit de grand chemin, mais un simple journaliste jusqu’ici soupçonné de diffamation. C’est donc le régisseur de cette autre prison qui vient d’être viré.

Le régisseur de prison Isidore ANGOULA avait été nommé en janvier 2020. Il remplace alors Patrick Serge Mbita, muté à la prison centrale d’Ebolowa dans la région du Sud. Le limoger moins de sept mois après sa nomination est donc une sanction lourde, voir une sanction disciplinaire. Pour le moment, il est difficile de savoir avec précision les raisons de la décision du ministre de la Justice. Mais il faut dire que la prison principale de Kondengui, encore appelée BM Kondengui, abrite Julius Sisiku Ayuk Tabe et ses compagnons, les leaders séparatistes, condamnés en août 2019 à la prison à vie. Or au même moment, on sait que des pourparlers ont été menés il y a quelques jours entre ces hommes et le gouvernement camerounais. Au moment de ces discussions, on a vu des communications de Sissiku Ayuk TABE circuler sur les réseaux sociaux. Est-ce pour cette raison que le régisseur perd sa place ? Simplement parce qu’il n’a pas pu contrôler les communications du leader de l’ambazonie ? Aussi, on a noté depuis quelques jours, des difficultés pour cette prison à faire sortir les prisonniers qui devaient se rendre au palais de justice. On sait à cet effet que pour ses dernières comparutions Paul Chouta n’a pas pu se présenter à temps devant le juge, ce à plusieurs reprises. Ou alors il y a des raisons autres qui ne nous ont pas encore parvenues.

De toutes façons, le nouveau régisseur aura la lourde tâche de ne pas commettre la même erreur que son prédécesseur. Le nouveau régisseur de la prison principale de Yaoundé-Kondengui a pour nom Ipuni Max Albert Stephane Mbody. Il était précédemment régisseur de la prison principale de Mbalmayo. Il sera secondé dans ses fonctions par Moukete Nkeutcha Yannick Lucien, précédemment chef de bureau du budget et des marchés à la direction de l'administration pénitentiaire.

Stéphane NZESSEU