Politique

La vérité du MRC sur le lancement du parti dirigé par Maurice Kamto

La vérité du MRC sur le lancement du parti dirigé par Maurice Kamto

Arnaud Manga, un membre du MRC a dit sa vérité sur la naissance du MRC. Il a contredit Mathias Eric Owona Nguini. L’universitaire avait confié que c’est son collègue Claude Abé qui a donné son nom au parti que dirige aujourd’hui Maurice Kamto. Cependant le secrétaire de la Fédération Départementale de Yaoundé IV laisse entendre que cette appellation découle d’une concertation.

L’intégralité du  témoignage d’Arnaud Manga suit :

« Tout sur la Création du MRC…

Le Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) est juridiquement consacré le 13 Aout 2012, par la dénomination (changement juridique de nom) du  Mouvement Républicain Populaire (MRP). Le Pr. Maurice Kamto est porté à la tête du MRC lors de sa première Convention tenue du 29 au 30 septembre 2012 au siège du Parti au quartier Odza à Yaoundé sous l’interdiction préfectorale de se réunir au complexe La Gaieté, lieu précédemment déclaré pour tenir cette convention.

La naissance du MRC est le produit d’une large concertation de presque tous les acteurs et leaders politiques au Cameroun, y compris du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), péniblement  rencontrés pendant presque 2 années sous l’initiative du Prof Alain Fogue. A cela, plus d’une dizaine de réunions en prélude à la création du MRC ont eu lieu dans le but de mettre sur pied  une véritable force politique alternative et crédible, s’appuyant sur les erreurs de l’opposition traditionnelle et la parfaite maîtrise du logiciel de conservation du pouvoir y compris par des mécanismes de fraudes institutionnelles, en vue d’accéder au pouvoir et d’appliquer son idéologie.

En ce qui concerne les transactions politiques, plusieurs acteurs politiques rencontrés ont conditionné leurs présences aux dites réunions par la garantie d être portés à la tête du nouveau parti. Certains ont estimé qu’il s’agissait d’un mouvement d’intellectuels qui pourraient les duper. D’autres encore pour des raisons carriéristes et de calculs professionnels ont décliné l’offre.

En toute liberté, il est important de préciser que certains participants n’ont assisté  qu’à une ou deux réunions, d’autres y sont restés  jusqu’au lancement du parti et d’autres encore jusqu’à ce jour. Parmi la kyrielle des participants à ces assisses nous pouvons citer:  Pr. Alain Fogue, Okala Ebode, Ayah Paul Abine, Pr. Maurice Kamto, Martin Ambang, Me Ndep Léonard, Me Simh Emmanuel, Dr Sosthène  Medard Lipot, Saint Eloi Bidoung, Dr. Olivier Bilé, Pr. Claude Abbé, Pr  Mathias  Eric Owona Nguini, Denis Atangana, Sandrine Essoh, Arnaud Manga, Me Fongang, Fabien Assigana, Franck Hubert Ateba, Jean Takougang, Dr Stephane Akoa, Majesté Frederic Sandjol, Albert Dzongang et beaucoup d’autres de différentes bords politiques et sociaux.

Les réunions les plus importantes  ont lieu  de  Juillet 2012 au début  du mois d’Août de la même année. Le Samedi 04 Août 2012 par exemple, nous débattons sur l’appellation de notre nouveau parti politique et son contenu idéologique. Cependant pour arriver à cette dénomination et à son contenu idéologique. Le Prof Alain Fogué et Fabien Assigana mettront l’assistance d accord sur le mot « Mouvement » car leurs différentes formations politiques portaient déjà ce terme. Le contenu du mot  » Mouvement » fait référence à une dynamique, une période de changement et de réformes du Cameroun pour le placer sur les bons rails de la compétition internationale.

Le mot « Renaissance » est quant à lui proposé par le Prof Maurice Kamto. Personne ne va s y opposer (il est à noter qu’il utilisait déjà ce concept dans ses programmes de gouvernance académique en tant que Doyen pour parler de renaissance académique) Et pour boucler, il ne fallait que’y ajouter le mot « Cameroun » qui était plus qu’évident. Ce samedi 04 août 2012, Mathias Owona Nguini était absent. Sur le contenu idéologique du parti, plusieurs propositions sont émises telles le libéralisme, le patriotisme, le socialisme, le panafricanisme, etc.

Dans la déclaration finale qui devait être lue le 13 août 2012 nous adoptons entre autres le patriotisme et le panafricanisme. Olivier Bilé a insisté d’insérer le mot « Foisme » dans l’idéologie du MRC. Il a directement été mis en difficulté par presque toute l’assistance. Le Président Kamto par exemple lui a demandé d’expliquer à l’attention de tous et particulièrement des jeunes présents qu’est ce que Le « foisme » car d’après lui, le fait d’évoquer déjà dans la déclaration à venir que « Dieu Bénisse le Cameroun » est largement suffisant.

Il réplique : « Je vous ai envoyé mes livres sur le foisme ». Me Simh lui demande comment on appelle « foisme » en anglais ou encore Alain Fogue qui dit : «  nous voulons faire un parti politique pas une association religieuse. Imaginez que dans l’idéologie du MRC, on met la Franc- Maçonnerie, qu’est ce que ca va donner ? « . Apres un vote en sa défaveur, Olivier Bilé  insiste à dire si on ne mets pas le mot « foisme » dans l’ideologie du parti, il claque la porte.  Ce qu’il fera.

Le nouveau Parti politique, MRC est ainsi présenté au grand public lors de la célèbre Conférence de Presse tenue au l hôtel Hilton dans le noir sous répression policière le 13 Août 2012 à 10 heures.

Ainsi va l’histoire du MRC

Arnaud MANGA

Cofondateur du MRC

Membre de l’Académie de la Renaissance

Secrétaire de la Fédération Départementale MRC-Ydé IV. »