Politique

Franklin Ndifor Afanwi est-il décédé des suites de Covid-19 ou d'une autre pathologie : Le doute persiste

Franklin Ndifor Afanwi est-il décédé des suites de Covid-19 ou d'une autre pathologie : Le doute persiste

Le candidat à l’élection présidentielle d’octobre 2018 a rendu l’âme aux premières heures du samedi 16 mai 2020 dans son domicile à Douala à l'âge de 39 ans. Alors que les premières informations faisaient état de ce qu’il a succombé à une maladie habituelle, la suite des évènements laisse entrevoir que c’est l’infection au nouveau Coronavirus qui a eu raison de lui.  

Le paysage politique camerounais est encore en deuil. Après le récent décès d’Adamou Ndam Njoya, Franklin Ndifor Afanwi, le pasteur, leader de la communauté Kingship International Ministries, et ancien candidat à la présidentielle 2018 quitte à son tour le monde des vivants. L’information a été relayée par la Crtv à travers ses plateformes digitales.

«Franklin Ndifor Afanwi est décédé ce matin à son domicile à Douala, Bonaberi. Candidat à la présidentielle 2018 du Mouvement Citoyen National du Cameroun, il était depuis 2018, le pasteur leader de la communauté Kingship International Ministries», ont écrit nos confrères sur Twitter.

À peine annoncée, son décès a aussitôt suscité des réactions au sein de la scène politique national. Serge Espoir Matomba, leader du PURS a salué la mémoire du défunt.

 «C’est avec une grande tristesse que je viens d’apprendre il y a quelques minutes le décès du pasteur Franklin Afanwi Ndifor, candidat à la dernière élection présidentielle au Cameroun. J’adresse mes sincères condoléances à toute sa famille et à ses proches. Que la terre de nos ancêtres lui soit légère et que son âme repose en paix», a-t-il écrit sur Facebook.

Coronavirus ou pas Coronavirus

La disparition du pasteur Ndifor Afanwi a fait place à un spectacle très peu reluisant. Ses fidèles qui croyaient dur comme fer à la résurrection et voulaient par-dessus tout offrir à leur prophète un enterrement des plus dignes, vont croiser une résistance farouche des Forces de maintien de l’ordre. L’opposition entre les deux camps va durer plusieurs heures. Mais au final, les Forces de l’ordre et les services spécialisés vont s’emparer du corps pour l’enterrer au cimetière de Bonabéri autour de 19h 30 minutes comme le rapportent de nombreuses sources concordantes.

Bien que n’ayant pas été présenté officiellement comme un mort des suites de la Covid-19, l’homme de Dieu sera ensévélit comme tel à la suite d’une longue période de confusion. Ses fidèles et de nombreuses personnes ont ainsi vécu une énième polémique au sujet de l’inhumation d’un cadavre en ces temps de crise sanitaire.