Politique

Extrême-Nord : 109 combattants de Boko Haram déposent les armes

Extrême-Nord : 109 combattants de Boko Haram déposent les armes

Nous sources sur place dans cette région racontent que ceux-ci ont intégré le Centre régional de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Il est question pour eux de se resocialiser.

109  désormais ex-combattants de Boko Haram déposent les armes à Mora, localité située dans l’Extrême-nord Cameroun. Ils ont fait le geste symbolique, devant le commandant de la Force multinationale mixte. Parmi ceux-ci, l’on cite la présence de 41 combattants armés dont trois de nationalité camerounaise, 17 femmes, 6 non combattants et 45 enfants.

Selon les sources militaires, les terroristes se sont rendus lors d’une récente opération de ratissage de la Force Multinationale Mixte à la frontière avec le Nigéria. C’est ainsi, qu’il intègre le Centre régional de désarmement, de démobilisation et de réintégration (CNDDR) de Meri. Dans ledit centre va se faire leur réinsertion. Ces 109 ex-combattants de Boko Haram, se joignent à 155 autres ex-combattants formés déjà aux petites activités génératrices de revenus.

Oumar Bichaïr

De l’avis d’Oumar Bichaïr, le coordonnateur du Centre régional de désarmement, de démobilisation et de réintégration, ces ex-combattants sont en majorité des éleveurs et des agriculteurs. Les 109 nouveaux du Centre seront formés dans les jours avenirs aux métiers de la maçonnerie, et la menuiserie. L’Extrême-Nord enregistre à ce jour, 264 démobilisés, pour aller dans le sens des chiffres officiels.