Politique

Désaccord entre Nourane Foster et Cabral Libii : le Président du PCRN bote la question en touche

Désaccord entre Nourane Foster et Cabral Libii : le Président du PCRN bote la question en touche

Invité de l’émission face à L’Actu ce dimanche en début de soirée sur STV, le patron politique du PCRN a évité autant qu'il pouvait de répondre à la question du journaliste sur ses relations visiblement conflictuelles avec la députée 2.0 Nourane Foster.

C'est une vérité de la Palisse, Nourane Fotsing et Cabral Libii ne filent pas le parfait coton. Face à Dipita Tongo, le patron du PCRN a finement évité de répondre à la question sur les signaux reçus par l’opinion publique au sujet des dissensions avec Nourane Foster. Le journaliste rappelle que depuis la prestation du serment à l’Assemblée Nationale, la députée 2.0 va multiplier des chevauchées solitaires. Parfois en concurrence avec le parti grâce auquel elle est représentante. Le premier manifeste de ce désaccord s’est exprimé sur le terrain de la gestion de la Covid 19. Au début de la crise, Nourane décide de débuter une campagne de collecte de dons et de fonds pour accompagner les camerounais dans la gestion de cette pandémie. A cet effet, elle ira rencontrer les ministres de la santé et de l’administration territoriale. Et pourtant au même moment, le PCRN se déployait également sur le terrain dans une coordination conduite par Cabral Libii. Le dernier acte de cette expression de désaccord c’est l’absence remarquée de l’honorable Nourane Fotsing lors de la cérémonie de restitution parlementaire tenue par Cabral Libii et les élus PCRN dans un quartier de Yaoundé.

Et lorsque le journaliste lui demande ce qui ne va pas au PCRN en y ajoutant la suspension de plusieurs maires élus du partis, le Président du parti évite la question et fait savoir que discourir sur ce que tel ou tel fait ou ne fait pas n’est pas le plus important. Or, il est évident que ces signaux sont la démonstration que ce n’est pas la plus grande sérénité au sein de ce jeune parti. Ce qui est d’ailleurs le propre des organisations humaines. Un climat que le jeune président s’emploie à assainir.

L’heure est au resserrement des rangs entre les leaders parmi les plus en vue du parti. Pour cela il est important que Cabral Libii et Norane Fotsing partage enfin le calumet de la paix. Une entente entre les deux ferait rapidement taire les soupçons de tribalisme qui existerait au sein du PRCN. Le parti qui est taxé jusqu’ici de vouloir créer une hégémonie Bassa. Et dans un contexte comme celui-là, Nourane (originaire du département du NOUN dans la région de l’Ouest), serait comme marginalisée.


Stéphane NZESSEU