Politique

Crise anglophone : l'indignation de Cabral Libii face à la barbarie des sécessionnistes

Crise anglophone : l'indignation de Cabral Libii face à la barbarie des sécessionnistes

Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook le 17 février dernier. L’homme politique déplore les scènes d’horreur, de barbarie et la boucherie humaine véçues le 14 février dernier dans la localité de Ngarbuh, arrondissement de Ndu, département du Donga-Mantung et région du Nord-Ouest.

En effet, une vingtaine de personnes dont les femmes enceintes et les enfants ont été sauvagement assassinés par les bandes armées révolutionnaires de la république imaginaire de l’Ambazonie. Au sein de l’opposition camerounaise, certaines leaders politiques réagissent à la suite du drame. C’est le cas de Cabral Libii, du Parti Camerounais pour la Reconciliation Nationale(PCRN).

La déclaration de Cabral Libii

«Je m’incline devant la mémoire de ces victimes innocentes de cette guerre inutile et au nom du Parti Camerounais pour la Réconciliation nationale-PCRN, j’adresse mes sincères condoléances aux familles endeuillées», écrit-il.

Par ailleurs, le jeune opposant demande avec insistance au gouvernement et aux organisations des droits de l’Homme nationales et internationales, de faire toute la lumière sur ce massacre et que justice soit faites. «…Que les coupables soient rapidement identifiés, interpellés et présentés à la justice pour y subir la rigueur de la loi», souhaite Cabral Libii.