Politique

Christian Penda Ekoka: "Avec la convocation d'Alain Fogue commence la mascarade judiciaire d'un pouvoir totalitaire"

Christian Penda Ekoka:

L’arrestation d’Alain Fogue fait réagir dans les rangs du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Christian Penda Ekoka, proche allié de Maurice Kamto, s’est fendu d’un Tweet pour qualifier la convocation d’Alain Fogue de mascarade judiciaire.

Selon le président du Mouvement “Agir“, le pouvoir totalitaire de Yaoundé montre à nouveau qu’il n’a pas grande « considération pour la vie ».

Rappelant l’épisode de la sortie d’Emmanuel Macron, Christian Penda Ekoka indique que le Cameroun n’est pas un état de droit. Pour lui, c’est pourquoi Macron a eu besoin d’interpeller Paul Biya pour obtenir leur libération.

« Avec la convocation d’Alain Fogue commence la mascarade judiciaire d’un pouvoir totalitaire qui n’a aucune considération pour la vie, et n’apprend rien de ses bourdes. Si le Cameroun était un État de droit, Macron n’aurait pas eu besoin d’interpeller Biya pour notre libération », écrit-il sur Twitter.

En fait Christian Penda Ekoka a supprimé un premier twett dans lequel il parlait de l’interpellation d’Alain Fogue.

Les incidents de Garoua

Alain Fogue aurait été interpellé dans le cadre de l’enquête sur l’agression qu’aurait subi un élément de la gendarmerie à Garoua. C’était lors de la visite de Maurice Kamto dans la région du Nord.

Le Mrc avait accusé le sous officier Jean Fils Ngwe d’avoir tenté d’assassiner Maurice Kamto sur ordre du pouvoir. Ce que la gendarmerie a en fait démenti. Le Gouvernement a aussi balayé d’un revers de main les allégations du Mrc.