Politique

Attentat de Ngwetchewe: Maurice Kamto dénonce l'incompténce du régime, Fame Ndongo le corrige

Attentat de Ngwetchewe: Maurice Kamto dénonce l'incompténce du régime, Fame Ndongo le corrige

Maurice Kamto affirme qu’il est urgent de renforcer la sécurité des personnes et des biens dans les zones en crise. Le Pr Jacques Fame Ndongo lui fait savoir que le régime légitime de Paul Biya en modernisant les paradigmes entre autres diplomatiques, sociaux et culturels a toujours gardé la détermination de préserver l’unité du Cameroun, la sécurité des personnes et des biens.

La guéguerre épistolaire observée depuis un temps entre Maurice Kamto le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) et le Pr Jacques Fame Ndongo le Ministre d’Etat, Ministre de l’enseignement supérieur (Minesup) se poursuit. Le leader du Mrc farouche opposant au régime en place, a fait une publication en rapport avec l’attaque de Boko Haram à Ngwetchewe, localité de la région de l’Extrême-Nord. En condamnant cette attaque de la secte terroriste qui a coûté la vie à 19 personnes parmi lesquelles 2 kamikazes, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018 a noté que le Cameroun se meurt du fait de l’incompétence du régime en place.

«Le peuple Camerounais assiste, impuissant, à la mise à mal de la paix et de la sûreté sous le régime illégitime et incompétent en place. Nous lui disons qu’il est possible de restaurer la paix et la stabilité dont notre pays pouvait s’enorgueillir naguère. L'avènement de l’Etat de droit et d’une gouvernance dévouée à la protection et à l'épanouissement de tous les citoyens Camerounais sans discrimination aucune nous y mèneront. Restons confiants, mais toujours alertés !», a écrit Maurice Kamto sur sa page Facebook, qui suggère au régime Biya, de procéder urgemment au renforcement de la sécurité des personnes et des biens dans les zones exposées.

Réaction du Pr Jacques Fame Ndongo

Cette autre publication de Maurice Kamto n’est pas passée inaperçue aux yeux du Ministre d’Etat, Minesup. Il a noté quatre contradictions dans la déclaration du leader du Mrc. L’une de ces quatre contradictions est que Maurice Kamto «transgresse le principe aristotélicien du tiers-exclu (A ne peut pas être égal à non A). Un régime légal et légitime ne peut pas être illégitime» : le Chef de l’Etat a été élu puis réélu dans la transparence, au suffrage universel direct par le peuple camerounais, maître de son destin».

Découvrez ci-dessous la réplique du Pr Fame Ndongo

Liliane N.