Politique

Après le drame de Ngarbuh, Alice Sadio demande une intervention urgente de Chantal Biya

Après le drame de Ngarbuh, Alice Sadio demande une intervention urgente de Chantal Biya

L’ancienne présidente de l’Alliance des forces progressistes (Afp) interpelle la première dame du Cameroun face à la situation désastreuse dans les régions anglophones.

Alice Sadio craint le pire dans le nord-ouest et le sud-ouest. La crainte de l’ancienne patronne de l’Alliance des forces progressistes (Afp), fait suite à la tuerie des femmes et des enfants dans le village Ngarbuh. C’est dans la région du nord-ouest Cameroun. Selon elle, ce qui se passe dans ces régions est inconcevable. Elle voit même un avenir incertain pour le Cameroun.

« Ce qui est en train de se passer dans cette partie de notre pays est une bombe à retardement et nous allons le payer peut-être un prix peut-être très fort plus tard. Il y aura un effet boomerang ». Explique celle-ci sur les antennes d’Abk radio, une chaîne privée basée à Douala au Cameroun. Sur le coup, elle estime que les habitants de ces deux régions sont complètement traumatisés. Ceci, par le drame qu’ils vivent depuis 2O16. Si pour elle, cette situation interpelle tout le monde, elle se dit choquée par la sortie du ministre de la défense.

Première dame

« Il semble connaître ce qui s’est passé et il qualifie cela de dégât collatéral dabs le cadre dune opération de sécurisation dans la région. Dans la même circulaire il nous informe qu’il va instruire une commission d’enquête. Je trouve qu’il y a une petite contradiction ». s’indigne celle-ci.

Face à cette situation désastreuse, elle condamne le silence de la première dame et demande son intervention. « Que fait la première dame de ce pays ? La première dame, l’épouse du chef de l’Etat qui est maman comme moi quand elle voit ces images ? Ou est-ce qu’on les lui cache ? Si on les lui cache c’est que ça pose un problème ! Elle est censée être première dame et maman avant tout ! Et si elle a vu ces images d’où vient-il qu’elle dorme ? D’où vient-il qu’elle puisse dormir ? » Conclut-elle.