Politique

Alain Fogue: "Des membres du Mrc contactés pour entrer dans un gouvernement "d'ouverture" afin de "manger leur part" et donc de trahir"

Alain Fogue:

Les tensions apparues au Mrc autour du boycott pourraient faire l’affaire du régime. C’est en effet l’avis d’Alain Fogue, trésorier du parti de Maurice Kamto. Au lendemain du boycott, le spectre de la division gagne en effet le Mrc. Le pouvoir chercherait à recruter dans les rangs du parti de Kamto.

Le trésorier national du Mrc a fait une publication sur les réseaux, le 15 février 2020. Dans sa publication, il admet en effet que la décision de boycott a suscité incompréhensions auprès de certains militants. Et qu’elle a pu contrarier les projets personnels de certains.

« La décision du Conseil National, prise le 25 novembre 2019 et rendue publique le même jour par le président Élu lors d’une conférence de presse, de ne pas engager le parti dans la course électorale tant que la guerre civile continue dans les régions anglophones et que le système électoral n’est pas réformé de façon consensuelle, a contrarié les projets personnels de certains d’entre nous. Pour certains des Amis Politiques, on a deviné l’agacement voire la colère. Pour d’autres, l’expression du dépit a été plus explosive », dit-il.

Gouvernement d’ouverture

Par ailleurs, il reconnait que le pouvoir est en train de faire la cour à certains militants et responsable du Mrc. Ces agissements du régime visent à faire entrer au gouvernement des membres du Mrc.

« Afin de tenter une fois de plus de polir son image à la suite de la victoire du boycott, c’est-à-dire de notre victoire, le régime RDPC va refaire ce qu’il sait faire le plus, divertir les Camerounais. Il va faire un gouvernement dit d’ouverture. Certains des Amis Politiques, venus au MRC pour s’accomplir et non pour travailler pour le peuple, ont déjà été contactés pour entrer dans ce gouvernement ‘‘d’ouverture’’ afin de ‘‘manger leur part’’ et donc de trahir, comme beaucoup avant eux, le peuple », détaille-t-il.

Trahison !

Cependant pour Alain Fogue, la porte du Mrc ne sera pas fermée à ceux-là qui sont tentés par les appels du pied du pouvoir. Cela au cas où les négociations n’aboutiraient pas.

Le Mrc a en effet boycotté le double scrutin du 9 février 2020. La situation au Nord-Ouest et au Sud-Ouest est une des raisons de ce choix. Il y a aussi pour le Mrc une exigence d’une réforme du code électoral avant toute participation à un scrutin.

Après le scrutin, le président national du Mrc a salué le suivi du mot d’ordre de boycott par les électeurs. Selon Maurice Kamto, à peine 23% des électeurs ont participé au scrutin. Mais du côté du régime, l’on se satisfait d’un taux participation honorable.

Nous vous proposons l’intégralité de la publication

«Avis aux APS (amis politiques) actuellement consultés par le régime illégal et illégitime pour faire partie du gouvernement de large ouverture

Mrc, principal vainqueur du scrutin

Après la victoire éclatante du boycott lors du scrutin du 9 février dernier, le MRC, principal vainqueur dudit scrutin, vient d’engager sa traversée du désert politique. Il le fait le cœur vaillant! En tout cas c’est le sentiment qui se dégage largement dans nos rangs.

La décision du Conseil National, prise le 25 novembre 2019 et rendue publique le même jour par le Président Élu lors d’une conférence de presse, de ne pas engager le parti dans la course électorale tant que la guerre civile continue dans les régions anglophones et que le système électoral n’est pas réformé de façon consensuelle, a contrarié les projets personnels de certains d’entre nous.

Pour certains des Amis Politiques, on a deviné l’agacement voire la colère. Pour d’autres, l’expression du dépit a été plus explosive.

Phase très difficile du RDPC

Tout ceci a amené des observateurs à se poser la question de savoir, comment pour une simple affaire d’élections boycottées, des militants, pourtant apparemment très engagés, peuvent perdre leur sang-froid ?

Alors que commence donc cette belle traversée du désert pour notre parti, le régime illégal et illégitime du RDPC amorce une phase très difficile.

Divertir les Camerounais

Afin de tenter une fois de plus de polir son image à la suite de la victoire du boycott, c’est-à-dire de notre victoire, le régime RDPC va refaire ce qu’il sait faire le plus, divertir les Camerounais. Il va faire un gouvernement dit d’ouverture. Certains des Amis Politiques, venus au MRC pour s’accomplir et non pour travailler pour le peuple, ont déjà été contactés pour entrer dans ce gouvernement «d’ouverture» afin de «manger leur part» et donc de trahir, comme beaucoup avant eux, le peuple.

Le cœur vaillant

Tout en leur souhaitant une bonne entrée au gouvernement, je voudrais néanmoins les assurer qu’en cas d’échec des négociations ou tout simplement de tromperie du régime, qu’ils reprennent leurs places parmi nous afin qu’ensemble, nous traversions le cœur vaillant le désert politique au bout duquel nous avons rendez-vous avec notre peuple qui, selon les signaux politiques qu’il nous envoie, est prêt à attendre cinq ans, s’il le faut, pour réaliser la victoire historique et le changement en profondeur dont le pays a besoin pour se développer et se moderniser!

«L’AP Trésorier National AF»